in

TUERIE DE FIRENZE: Le Mouvement CASA POUND dans la bourrasque

 

Gianluca Casseri, le killer de Firenze était un sympathisant du mouvement d’extrême droite Casapound.

La Communauté sénégalaise demande à la politique italienne un signal: fermer Casa Pound.

 

A toutes les forces politiques, nous demandons d’abaisser la tension sociale et aussi un signal concret: la fermeture de Casapound dans toute l’Italie, à commencer par la Toscane“, a déclaré Pape Diaw, un porte-parole de la Communauté sénégalaise, en marge du Conseil municipal de Firenze, convoquée en mesure extraordinaire, après le meurtre des frères sénégalais Modou Samb (42 ans) et Mor Diop (54 ans) et les blessures infligées à trois autres, Moustapha Dieng (34 ans), Sougou Mor (32 ans) et Mbengono Cheik (42 ​​ans), par l’italien Gianluca Casseri (sympathisant du mouvement d’extrême droite Casa Pound), qui s’est ensuite suicidé, une fois traqué par la police.

Nous sommes prêts à rencontrer des représentants de Casapound et écouter, mais je veux aussi dire, et je l’ai déjà dit à la Police, que depuis 15 jours, sur les murs de ma maison, je vois des écritures et des affiches. Peut-être qu’ils cherchent les Sénégalais? C’est un avertissement ou quoi?“, expliqué Pape Diaw.

Casapound est dans la bourrasque parce Gianluca Casseri, le tueur de Firenze, était un sympathisant de ce mouvement d’extrême droite.

A Rome, il y eu des affrontements entre la police et certains des participants à la manifestation de solidarité envers la Communauté sénégalaise, qui ont essayé de rejoindre le siège de Casapound.

Et samedi 17 décembre après-midi, le jour convoqué par la Communauté sénégalaise de Firenze, pour une grande manifestation à Piazza Dalmazia (lieu de l’attentat meurtrier à Modou Samb et Mor Diop), à Milano également, la gauche antagoniste organisera elle aussi une marche, pour demander la fermeture des sièges de Casa Pound.

Le leader de CasaPound, Gianluca Iannone, a écrit à l’Ambassadeur du Sénégal en Italie, S.E. Cheickh Fadibou Fall: ”La condamnation du geste de follie qui a ensanglanté Firenze est totale et sans condition de notre part. CasaPound Italia n’a aucune responsabilité. Ni politique, ni idéologica, ni morale. Il n’y a rien, mais vraiment rien, dans l’activité et l’idéologie de CasaPound, qui puisse inspirer la xénophobie et la haine entre l’autre“.

Mais toujours en est-il que, d’un coté, Gianluca Casseri cotoyait Casapound (comme montre le cercle témoignant sa présence sur la photo) et, de l’autre, les pauvres frères sénégalais Modou Samb et Mor Diop ne sont plus, tandis que subiront à jamais les séquelles des coups de balles du meme Gianluca Casseri sur leur peau, Sougou Mor, Mbengono Cheik et  Moustapha Dieng, ce dernier destiné, selon les bulletins médicaux, à rester paralysé toute la vie.

 

 

Ile Maurice: Festival international Kreol 2011

BENIN – FRANCIA: Sarko per la Boni….fica delle coste del Benin