in

TRAVAIL SAISONNIER: Feu vert aux demandes des “anciens”

Grace au “nulla osta” (autorisation) pluriennal, les anciens peuvent entrer sans attendre le décret des flux.

Les travailleurs quinont déjà le “nulla osta” (autorisation) pluriennale peuvent entrer en Italie sans attendre le Décret des flux. Il suffuit que l’employeur les appelent de nouveau, en remplissant un formulaire sur le web.

 

 

En mars 2011, un décret des flux du gouvernement avait autorisé l’arrivée en Italie de 60.000 travailleurs saisonniers extracommunautaires pour l’agriculture et le tourisme. Ils ont bossé dans les champs, les vignobles, les hôtels ou les restaurants qui désormais, pendant quelques mois de l’année, ne peuvent plus s’en passer.

Beaucoup d’entre eux pourront retourner en Italie, en 2012, mais cette fois sans attendre un nouveau décret. Il suffira que l’employeur confirme qu’il a encore besoin d’eux et ils recevront un visa pour entrer en Italie.

C’est une une nouveauté qui va accélérer les procédures et permettre aux travailleurs saisonniers d’arriver quand il y a besoin d’eux sans que, par exemple la bureaucratie fasse pourir les récoltes dans les champs.

Tout ça c’est grace au “nulla osta” pluriennal qu’à partir de l’année dernière, les employeurs ont pu demander dans la procédure des flux d’entrée, un destiné à ceux qui avaient déjà en Italie, pendant au moins deux années consécutives. Les employeurs qui ont reçu ce “nulla osta” peuvent maintenant demander l’embauche de l’«ancien», sans passer par les flux.

Tout est fait sur le web. Vous pouvez le faire:

■ vous-meme tout seul. Dans ce cas, vous devez remplir une déclaration de confirmation du travail saisonnier pluriennal (Formulaire CSO) disponible sur le site www.nullaostalavoro.interno.it;

■ ou vous faire aider par des associations de catégorie. Dans ce cas, les opérateurs autorisés peuvent trouver le même formulaire sur le site www.sportellounicoimmigrazione.interno.it

La communication arrivera via Internet à l’ambassade italienne dans le pays où vit le travailleur, qui pourra demander un visa d’entrée, dès qu’il verra sur le site domanda.nullaostalavoro.interno.it, sur son dossie la communication “NULLA OSTA INVIATO ALL’AUTORITÀ CONSOLARE” (Autorisation envoyée à l’autorité consulaire).

Pour accéder au site, il faut les codes usager (usename) et mot de passe (password), que l’employeur a déjà utilisé pour la communication.

CONSEIL: Il convient de toute façon d’envoyer au travailleur aussi une copie du “nulla osta” pluriaennal délivré par le “Sprtello Unico” (Guichet Unique) pour l’Immigration.

Une fois obtenu le visa, le travailleur saisonnier pourra entrer en Italie, dans les 8 jours, se présenter au “Sportello Unico” avec l’employeur, pour signer le contrat de séjour et demander le permis de séjour.

A ce point-là, tous les paiers sont en règle et peut commencer le boulot.

 

Elvio Pasca

 

TRENITALIA: Immigrés clients de série D

PALLONE D’ORO: Messi, Ronaldo e Xavi finalisti