in

TRANSPORTS AÉRIENS – Comment allons-nous voyager en avion: “Janus”, l’idée révolutionnaire

Poltrone post Covid-19 Avionteriors

Pour répondre à la nécessité de maintenir la distance sociale même à bord des avions, il y a une idée révolutionnaire: les sièges seront inversés et les sièges seront séparés par une paroi en plexiglas.

La proposition émane d’Aviointeriors, une société italienne spécialisée dans la création et la certification d’intérieurs de cabines et de sièges sur les avions des grandes compagnies aériennes depuis plus de 40 ans, qui a conçu un fauteuil spécial appelé “Janus”.

Il s’agit de l’inversion de la position du siège central d’une rangée de sièges, qui aura pour but d’assurer une isolation maximale entre les passagers assis les uns à côté des autres, tout en conservant le même confort. Alors que les passagers assis sur les sièges extérieurs, côté couloir et côté fenêtre, continueront à être positionnés dans la direction du vol comme d’habitude, le passager assis au milieu sera tourné dans la direction opposée.

Le passager assis dans le siège central et faisant face à la direction opposée occupera le même espace que les autres, donc ce siège n’aura pas besoin d’un plus grand pas que le siège classique, expliquent-ils dans la compagnie. Les espaces d’accès et de sortie du siège seront également les mêmes et, par conséquent, le pas d’installation du siège restera le même que celui prévu dans la configuration initiale de l’avion.

Chaque siège Janus sera entouré sur trois côtés par un bouclier d’une hauteur suffisante pour empêcher la propagation du souffle vers les occupants des sièges adjacents. Ce blindage sera également efficace lorsque le dossier est en position inclinée. Afin de garantir l’accès du couloir également aux passagers handicapés, la partie de l’écran adjacente au couloir peut être pliable ou coulissante.

Les matériaux utilisés pour recouvrir le fauteuil ont également été spécialement choisis pour être faciles à nettoyer et hygiéniques, explique Aviointeriors.

Cette configuration aérienne est prévue principalement en classe économique, mais elle peut également être étendue aux classes supérieures, avec une densité moindre, si la compagnie aérienne cliente le souhaite. Entre autre, il ne doit pas être transparent mais aussi opaque, pour garantir une majeure intimité.

Quant à la paroi transparente qui devra séparer les sièges les uns des autres, elle peut en fait déjà être installée sur n’importe quel avion. Elle permettra aux passagers qui partagent le même environnement de vivre ensemble en toute sécurité.

Le “Glassafe”, c’est son nom, est fabriqué avec un matériau transparent pour rendre toute la cabine harmonieuse et esthétiquement légère, mais parfaitement adaptée à l’objectif de créer un volume isolé autour de chaque passager afin de minimiser le contact ou l’interaction par l’air et de réduire la probabilité de contamination par tout type de virus. En fait, ce système isole le passager non seulement sur les côtés, mais aussi sur le dessus, comme une sorte de coquille.

Dans ce cas également, il a été conçu pour garantir l’utilisation du siège côté allée par un passager handicapé au moyen d’une partie ouvrante et compactable.

L’idée des sièges inversés n’est pas nouvelle. La configuration de certaines classes Affaires et Première de certaines compagnies aériennes les prévoyait déjà. Dans le cas des voyages en classe Premium, ils servaient (et servent toujours, bien sûr) à garantir l’intimité des passagers. L’objectif est maintenant de préserver la santé. Et c’est pourquoi il n’y a pas de distinction de classe.

La véritable nouveauté, applicable immédiatement, sera les séparateurs entre les sièges, qui jusqu’à présent étaient simplement séparés par l’accoudoir. Pour surmonter l’éventuelle augmentation de poids due à l’ajout de plexiglas, des solutions seront trouvées, qui pourraient être la réduction du poids des bagages des passagers ou le transport de fret. Pour cela, on verra. L’important, c’est que l’avion reste un moyen de transport sûr.

Nous avons travaillé et continuerons à travailler pour un demain fait de produits spécifiquement conçus pour rendre les voyages dans un avenir proche de plus en plus sûrs après le virus et dans le respect des nouvelles règles de séparation sociale entre les passagers qui devront partager l’espace disponible pendant la durée du transport. Le monde après Coronavirus a changé, y compris les voyages” explique l’entreprise,

“BONUS 600 EURO” – Quelles sont les raisons d’exclusion de la prime de 600 euros aux travailleurs indépendants (“lavoratori autonomi”) en Italie

ALIMENTATION: Comment faire des achats et stocker des denrées alimentaires: les lignes directrices de l’ISS (Institut Supérieur de Santé)