in

TINTIN: Après la Belgique, menaces de censure au Royaume-Uni

Les célèbres «Aventures de Tintin au Congo» objet d’un avertissement à la vente au Royaume-Uni.

Selon les éditeurs de Tintin au Congo cités par Actualités News, la censure à la vente de cet album au Royaume-Uni, après la Belgique, se justifie par ses propos «racistes» qui pourraient pervertir les esprits des plus jeunes lecteurs.

 

“Les Aventures de Tintin” et “le Secret de la Licorne”, en plein boum cinématographique, a peut-être dépoussiéré la bande dessinée d’Hergé, mais les relents soi-disant racistes de l’album Tintin au Congo font toujours polémique. Cette fois-ci c’est au Royaume-Uni que le reporter belge en plein safari colonial a défrayé la chronique.

Face aux critiques, alléguant que les tribulations du héros en Afrique pourraient transmettre des valeurs discutables aux bambins britanniques, les éditeurs ont tout simplement emballé la BD d’une ribambelle d’avertissements. Ceux-ci indiquent que l’interprétation du Congo-Belge par Hergé reflète «l’attitude coloniale de l’époque et ses stéréotypes» que certains pourraient trouver blessants. Mais certaines librairies réputées de Londres, comme Waterstones, ont carrément banni l’album des rayons enfants.

Pour Nick Seaton, secrétaire de la Campaign for Real Education, «ces tentatives stupides de censure ne font pas forcément que du bien. Les librairies doivent être responsables de ce genre de problèmes, mais cela peut aller trop loin et en devenir ridicule».

Effectivement, dans Tintin au Congo les Africains sont décrits un peu comme des «sans cervelles», au point d’ériger Milou au rang de dieu vivant. Mais «du moment que les enfants comprennent bien que les temps ont changé, c’est parfaitement hors de propos de reléguer le livre dans la section adulte uniquement. La majeure partie de la littérature enfantine est sexuellement et graphiquement explicite de nos jours, et pourtant dans ce cas-là, personne ne semble s’alarmer», souligne Nick.

Ce n’est malheureusement pas l’avis de tout le monde, car beaucoup ont salué la censure faite à Tintin, vendu désormais au même rang qu’un magazine de charme. Ainsi, l’avocat à l’origine de la censure, David Enright clame son émoi : «J’ai toujours apprécié Tintin, mais lorsque j’ai ouvert cet album, j’ai été littéralement choqué. En lisant la BD, cela saute aux yeux, les personnages sont décrits comme des sous-humains à peine plus intelligents que des singes. Le livre devrait automatiquement être mis dans les sections adultes et même à cette place, certains propos devraient être censurés».

Eu égard à tout ce qui précède, plus d’une personne voient d’un mauvais oeil la décision arrêtée par le Royaume-Uni de censurer les oeuvres d’Hergé. Ces personnes parlent plutôt d’une machination orchestrée en vue d’empêcher le boom cinématographique de Tintin au Congo partout dans le monde.

 

 

 

SENEGAL: Entre Macky Sall et Idrissa seck, le début d’une bataille de positionnement?

ETATS-UNIS: Coup de feu sur la Maison Blanche