in

TIKEN JAH FAKOLY: Projet «Un concert, une école» au Burkina

Les acolytes écoliers de Fakoly!

L’artiste-musicien ivoirien de renom, Tiken Jah Fakoly, a séjourné du 29 au 30 avril 2012 à Orodara, pour visiter une école dont il a contribué financièrement à la construction dans le village de Nialé. A la fin de son séjour, il s’est dit satisfait de la réalisation de cette infrastructure qui sera inaugurée à la rentrée scolaire 2012-2013.

Cela fait déjà 4 ans que le projet intitulé «Un concert, une école» a été lancé par l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly. Son arrivée dans la capitale fruitière du Burkina Faso avait été annoncée une semaine auparavant par les autorités communales de Orodara. Du coup, la nouvelle s’est vite répandue dans la commune, surtout au niveau de ses fans qui se sont attelés à développer une stratégie de mobilisation des jeunes.

Un comité d’accueil a été donc mis en place. Dimanche 29 avril 2012 dans l’après-midi, une grosse pluie s’est abattue sur la cité de Orodara. Il est 19 heures 30 minutes, quand Tiken Jah Fakoly à bord de son véhicule, fait son apparition, en provenance de Bamako au Mali. A l’entrée de la ville, il est accueilli par les autorités de la commune, sous une escorte de jeunes motocyclistes. Un dispositif sécuritaire y était également.

C’est une foule nombreuse qui l’attendait sur la place de la mairie de Orodara où il est arrivé quelques minutes plus tard. A son passage, on pouvait entendre des cris de joie et des applaudissements de ses fans. D’abord reçu dans le bureau du maire Télé Antoine Coulibaly pour les salutations d’usage, il s’est entretenu ensuite avec les jeunes sur l’objet de son séjour à Orodara.

Ce séjour a-t-il expliqué, s’inscrit dans le cadre de la visite de l’école de Nialé, construite en partenariat avec la mairie de la ville d’Anemasse et la région de Rhône- Alpes en France.
Le lendemain matin, lundi 30 avril 2012, la star ivoirienne et les autorités communales ont mis le cap sur Nialé pour la suite de la visite. Localité située à quelques encablures de Orodara, c’est là que se trouve l’école en question. Une école que certains appellent déjà «Ecole Tiken Jah Fakoly», en attendant son inauguration.
D’un coût de plus de 17 millions CFA, cette école comprend 3 salles de classes, un magasin, des latrines et un logement pour maitre.
Sa réception officielle a eu lieu le 24 novembre 2011 et elle est déjà fonctionnelle avec un effectif de 77 élèves pour la seule classe du CP2 dont 30 filles et 47 garçons.
Pour l’instant, il n’y a qu’un seul enseignant qui est également le directeur d’école. Au village, c’est aussi dans une ambiance des grands jours que Tiken Jah Fakoly a été accueilli. A ses côtés, le maire de la commune de Orodara, Télé Antoine Coulibaly et la directrice provinciale de l’enseignement de base et de l’alphabétisation du Kénédougou, Suzanne Sidibé.

Au cours d’une cérémonie organisée pour la circonstance, les représentants des notables, des jeunes et des femmes du village de Nialé ont traduit leurs sentiments de satisfaction et de gratitude au musicien, pour leur avoir offert cette école qui est le fruit d’un long rêve.

Le geste de Tiken Jah Fakoly à l’endroit des populations de Nialé a été aussi salué par la directrice provinciale de l’enseignement de base et de l’alphabétisation du Kénédougou. A travers le projet «Un concert une école» a-t-elle dit, l’artiste révèle à la face du monde, que la formation du capital humain en Afrique reste aujourd’hui un enjeu primordial et incontournable.

Cette vision, selon Suzanne Sidibé, est largement partagée par le gouvernement du Burkina Faso qui a adopté le Programme du développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) comme politique sectorielle sur le développement du système éducatif burkinabé.
Dans le même ordre d’idées, le maire de la commune de Orodara, Télé Antoine Coulibaly, a affirmé que cette école jouera pleinement son rôle de creuset du savoir. Quant à Tiken Jah Fakoly, il a déclaré notamment que «C’est l’école qui va changer l’Afrique car l’école est la lumière. Je suis comblé, car mon rêve est réalisé».

Par ce geste, il a dit vouloir simplement montrer le chemin de l’école aux enfants, mais aussi dire aux parents d’y inscrire leurs enfants. En attendant l’inauguration officielle de cette infrastructure à la rentrée scolaire 2012-2013, le donateur a invité les bénéficiaires de cette école primaire à en faire un bon usage. Il a aussi offert des fournitures scolaires aux élèves de Nialé. La fin de son séjour a été marquée par la visite des locaux de l’école.

De retour à Orodara dans l’après-midi, l’artiste musicien engagé et de renommée internationale eu une rencontre d’échanges avec les jeunes dans la salle des fêtes de la mairie avant de repartir pour le Mali aux environs de 16 heures.

SÉNÉGAL: Salam Music Expo – 72 heures de concerts et d’échanges à Dakar

FRANÇOIS HOLLANDE: “Je romprai avec la Françafrique”