in

TIKEN JAH: African Revolution Tour – Tournée africaine du reggaeman ivoirien pour louer les vertus de l’agriculture

Pour la culture de l’agriculture!

Cela s’appelle l’«African Revolution Tour», du nom du dernier album de Tiken Jah Fakoly, African Revolution (2010). En attendant le prochain, annoncé pour mai 2014, une salve de concerts sont prévus en Afrique de l’Ouest, où le reggaeman entend plaider, auprès des jeunes, contre l’exode rural et pour l’agriculture. Tiken Jah Fakoly était jeudi 16 janvier à Odienné, sa région d’origine dans le nord de la Côte d’Ivoire, puis au Mali, à Bamako le 18 janvier et Sikasso le 19.

altC’est désormais une tradition. Chaque année, depuis 2013, à la période du Mahouloud, Tiken Jah Fakoly donne un concert live dans son fief, dans la région d’Odienné. Et cela dans le cadre d’African Revolution Tour, sa série de concerts pour bâtir une jeunesse consciente en Afrique.

Quand vous allez dans les capitales africaines aujourd’hui, vous voyez beaucoup de jeunes qui traînent et ne font que demander de l’argent. Beaucoup de personnes pensent qu’être agriculteur aujourd’hui, c’est le dernier métier, alors que ce n’est pas un métier sale, c’est ce qui nous permet de manger dans les grandes villes. Etre agriculteur, ce devrait être une fierté“. Tel est le message de Tiken Jah. 

Pour 2014, il avait donné rendez-vous, le jeudi dernier, à ses milliers de fans au stade Mamadou Coulibaly d’Odienné. Comme il fallait s’y attendre, les Odiennékas ont pris massivement d’assaut cette enceinte pour communier avec leur fils, qui fait partie des grosses stars du reggae dans le monde. Peu après son arrivée dans la ville, l’artiste s’est rendu dans l’agence locale d’Orange Côte d’Ivoire, principal sponsor de l’événement où une foule en liesse l’attendait.

Après cette visite de courtoisie, Tiken Jah Fakoly a rallié le stade Mamadou Coulibaly, où il a pris place dans les loges, histoire de se concentrer avec ses musiciens, avant leur montée sur scène. Entre-temps, sur le podium, il y avait déjà une grosse animation avec notamment des jeux de l’opérateur de téléphonie mobile permettant à des spectateurs de gagner des lots.

Ensuite, ce fut la place au show. En lever de rideau, des groupes de danses traditionnelles, et des artistes locaux, adeptes du reggae, ont surchauffé, en live, le nombreux public, qui avait effectué le déplacement. De même que Mawa Traoré, qui a bercé la foule avec de belles mélodies et chants mandingues, le temps de préparer la scène pour Tiken Jah Fakoly qui y débarque avec son orchestre autour de 23h.

Pendant deux heures non stop, la vedette du reggae va passer en revue les meilleures compositions de son répertoire, faisant ainsi danser ses inconditionnels jusque tard dans la nuit… A travers ces retrouvailles entre Tiken Jah et ses parents d’Odienné, Orange CI a souhaité la bonne année aux populations de cette région du pays et surtout profité, de ces moments de joie, pour lancer ses activités pour l’année 2014.

AFRIQUE – USA: Barack Obama invite 47 dirigeants africains à Washington

CONGO-BRAZZA: Célébration gospel – Autour des Psaumes de Blaise Sakila