in

TCHAD: Idriss Déby Etno réélu!

Le président sortant réinvesti pour un nouveau mandat de 5 ans.
Onze chefs d’Etat africains dont le Soudanais Omar el-Béchir avaient fait le déplacement pour la cérémonie d’investiture, lundi 8 août 2011, du président tchadien Idriss Déby Itno. La Libye était représentée par un proche de Mouammar Kadhafi, Béchir Saleh. Celui-ci a même été ovationné à son arrivée dans la salle de cérémonie.

 

Le discours de l’investiture a été pour le chef de l’Etat, l’occasion de prononcer son programme pour les 5 années à venir.

«Les femmes et les jeunes seront au centre de mon attention», a déclaré Idriss Déby.

Mais les trois premières années le président tchadien entend les consacrer au développement du monde rural et appelle les autres pays africains à faire de même.
«J’ai décidé de consacrer les trois premières années de mon quinquennat au monde rural. Un homme qui a faim n’est pas un homme libre a-t-on coutume de dire. La famine est déjà déclarée dans la Corne de l’Afrique. Mais rien ne permet de dire que la famine n’atteindra pas tous nos pays», a expliqué le président Déby, qui a encore réinscrit la lutte contre la corruption dans son programme politique: «Une lutte implacable sera engagé contre les corrupteurs, les corrompus afin d’éradiquer la corruption qui est aujourd’hui un grand mal dans notre société».

Une dizaine de présidents africains avaient fait le déplacement, notamment Alassane Ouattara pour la Côte d’Ivoire, le Sénégalais Abdoulaye Wade, le Nigérien Mamadou Issoufou et le Burkinabè Blaise Compaoré. Etait présent également le Soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale, que l’on a vu embrasser le président de la République du Soudan du Sud.

Mais à l’applaudimètre, c’est bien Bechir Saleh, le directeur de cabinet de Mouammar Khadafi qui a battu le record avec une “standing ovation”.

Norbert Ngouma

RUMBA CONGOLAISE: Perte de vitesse

LIBYE: Moi va-t-en guerre et toi paie-ma-guerre!