in

TABASKI: Les Musulmans célèbrent la fête du sacrifice

La fête conclut également le pèlerinage à La Mecque, la ville sainte de l’Islam.

Cette célébration commémore l’obéissance d’Abraham à Dieu, le rituel principal est l’abattage d’un animal selon les préceptes de l’Islam. Il ferme également le Hajj, le pèlerinage à La Mecque.

 

Le Coran raconte que Dieu demanda à Abraham de sacrifier son fils Ismaël. Le vieux patriarche était prêt à obéir et était sur ​​le point d’enfoncer le couteau dans la gorge du garçon mais, après cette démonstration de dévotion, Dieu sauva Ismaël, en le remplaçant par un bélier.

Cet épisode, le plus grand exemple de l’obéissance à Allah, est aucentre de l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice célébrée par les Musulmans du monde entier, qui culminera demain. Selon les dernières estimations du Dossier Caritas Migrantes, la fete impliquera un million et demi de fidèles vivant en Italie.

Aïd al-Adha est une grande opportunité d’aggrégation de la communauté: Elle s’ouvre par une prière, mais le rite principal est le sacrifice d’un animal, qui peut être un mouton, un agneau ou un chameau,  abattus suivant la procédure islamique “halal”. La viande est distribuée au sein de la famille, aux et aux personnes nécessiteuses.

En Italie, l’abattage rituel “halal” ne peut être effectué que dans les centres autorisés ce qui crée     un problème particulier dans les Zones qui en sont dépourvues.

La fête du sacrifice est également importante parce qu’elle conclut ls “Al Hajj”, le pèlerinage à La Mecque, la ville sainte de l’Islam, qui a accueilli 2,5 millions de fidèles, allés célébrer les rites, suivis par des dizaines de télévision par satellite en direct et, pour la première fois, également sur YouTube.

 

Elvio Pasca

 

 

 

TINTIN: L’album “Tintin au Congo” accusé de racisme

COTE D’IVOIRE: 13ème Chandelier d’or de musique chrétienne