in

SURF: Leonardo Fioravanti, jeune champion de 14 ans

Le garçon des ondes qui défie les marées.

Leonardo Fioravanti, 14 ans, champion de la table de surf. De Cerveteri aux Iles Hawaii, il chevauche le vent. La peur? Une fois seulement. Il y avait des vagues géantes de 4m et demi

Le jeune Leonardo Fioravanti a un palmarès digne d’un as du surf. Sélectionné par l’équipe nationale italienne, il a gagné le tournoi “King of the Groms”, dans sa catégorie, réussissant à battre le champion local, Bruce Quinn, à l’Occy Grom Comp de Duranbah Beach.
Chevelure à casquette blonde et sourire contagieux, Leonardo est monté sur une table de surf la premièrew fois, à 6 ans, avec son frère ainé, Matteo, lui aussi en équipe nationale.

C’est amusant de se laisser antrainer par le courant, une sensation difficile à expliquer“, raconte-t-il. Depuis, il n’est plus descendu de la table de surf.

Il y a 4 ans, sa vie a eu un tournant décisif:  “Je participais à un tournoi au Portugal. le team Quicksilver m’a remarqué et a décidé de me prendre dans leur équipe“.

“As-tu jamais eu peur?”, lui demande-t-on. Une fois seulement, à Hawaii. Il y avait des vagues géantes de 4m et demi. Heureusement que j’étais avec des athlètes plus experts“, répond-il avec candeur. Pour cultiver sa passion, Leonardo doit suivre les ondes géantes dans le monde entier, ce qui fait qu’il est devenu un petit globe-trotter, et donc polyglotte.

«Je parle anglais, français, espagnol et portugais“, dit le jeune athlète, qui est inscrit dans un lycée linguistique et se fait suivre par un professeur talien sur Skype, quand il est loin de l’Italie.

Son idole est Kelly Slater: «Dix fois champion du monde, à 40 ans, il est toujours sur la brèche”. Leonardo reve de répliquer ses succès, non seulement sur l’eau.

Coté coeur? Si j’ai une petite amie? J’en ai un tas…»: parole de jeune surfeur (et aspirant latin lover).

SENEGAL: Scènes obscènes!

AFRIQUE – ETATS-UNIS: La voie à une génération sans Sida