in

Silvio Berlusconi: “Non à Milano islamique”

Le Premier italien: «Milano ne peut pas devenir une ville assédiée par les étrangers».
Milano ne peut pas devenir une ville islamique, une gitanopole, une ville assédiée par les étrangers et qui donne à ces extracommunautaires le droit de vote dans les consultations municipales».

C’est ce qu’avait déclaré le Premier ministre Silvio Berlusconi, dans une vidéo message sur le site du parti PDL (Peuple de la Liberté), au cours de la campagne des élections administratives, qui auraient ensuite porté à l’élection du maire Alberto Pisapia.

«On doit tous aller voter, on ne veut pas consigner notre Milano à une gauche autoritaire, inefficiente, clientéliste. On doit voter pour nos intérets, nos droits, notre liberté», avait expliqué le Premier italien qui avait ajouté: «On doit aller voter pour garantir Milano plus beau, plus ordonné, plus sûr, qui continue à croitre dans la prosperité et dans la modernité comme il a été, ces dernières années, avec nos maires Gabriele Albertini et Letizia Moratti. Une ville qui veut aller de l’avant et croitre ne voudra certainement pas se consigner à l’extrême gauche, courant le risque d’une ville désordonnée, chaotique, sans sécurité».

 

Elvio Pasca

ETATS-UNIS: L’Archevêque de Los Angeles: “Les immigrés sont une opportunité et pas un problème”

«Milano gitanopole islamique»: Lega Nord et PDL dénoncés pour racisme.