in

SENEGAL: Soirée dédiée à des recherches sur le Prophète Mohamed et Borom Ndiassane, le 9 mars

A la gloire de l’Islam!

Le leader du groupe “Beugue Cheikh Bou”, Elhadj Cheikh Bou Diop, a annoncé à Dakar, qu’il organise le 9 mars prochain au Grand Théâtre national, à Dakar, une soirée dédiée aux “20 ans de dévouement à Borom Ndiassane”.

altConnu sous le nom de Cheikh Bou Kounta, ou encore de Cheikh Abou Mouhamadoul Kountyou, ce dernier est le père-fondateur du village de Ndiassane, cité religieuse située près de Tivaouane, et l’un des plus grands mystiques de la confrérie soufie des Khadriya de la famille des Kounta.

La soirée, qui débute à 21 heures, sera également marquée par une exposition des résultats des “20 ans de recherches sur le Prophète Mohamed (PSL) et sur la famille Kountiyou“, a signalé son initiateur qui a souligné qu’il s’agira également d’exprimer toute sa “reconnaissance et profonde gratitude” à Borom Ndiassane, son homonyme. Il a indiqué que ce dernier lui a transmis “le pouvoir de transformation, en accompagnant des centaines de jeunes sur la voie de la foi. L’histoire a voulu que tous les Khalifs de Borom Ndiassane qui me sont les plus familiers portent son nom. Nom que son fils, Cheikh Sidy Yakhya, m’a donné à ma naissance. Nom que je porte avec une très grande fierté. A bas âge, je chantonnais, et adolescent, je chantais aux côtés de mon père, lui-même chanteur religieux, par passion et par dévouement. Mais il n’en avait pas fait une profession comme moi“, a souligné le jeune chanteur religieux, connu dans de nombreuses régions du pays, et qui a à son actif neuf albums.

Ayant opté pour ce métier, Cheikh Bou Diop, qui est fier d’être un “taggue katou yonent” (celui qui chante les louanges du prophète), a décidé de “s’orienter vers la recherche“. Il a annoncé que la soirée du 9 mars sera “l’occasion de confronter les résultats de (ses) recherches”.

Ndiaga Koné, son manager, évoque même une soirée “innovante”, qui va déplacer un orchestre qui tourne autour 70 personnes, et à laquelle sont conviés tous les musulmans.

Père-fondateur du village de Ndiassane (région de Thiès), Cheikh Abouh Mouhammed Kounta, plus connu sous le nom de Cheikh Bou Kounta, est considéré comme l’un des plus grands mystiques de la confrérie soufie des Khadriya de la famille des Kounta.

Apôtre du dialogue interconfrérique, Cheikh Bouh Mouhammed Kounta est décédé en 1914, au 15-ème jour du mois lunaire musulman de Chaban.

Cinq de ses fils et un petit-fils l’ont succédé au Khalifat. Il s’agit de Cheikhal Bécaye Kounta (1914-1929), Cheikh Sidy Lamine kounta (1929-1973), Elhadj Mamadou Kounta (1973- 1976), Cheikh Sidy Yahiya Kounta (1976-1987), Cheikh Bouh Mouhammed dit Baye fils cadet (1987-2006).

SENEGAL: 9 «talibés» meurent dans un incendie à la Médina

ANGOLA: Accord socio-éducatif entre l’orchestre juvénile Kapossoka et Vénézuéla