in

SENEGAL: Pape Fall et l’African Salsa ont fêté le 18e anniversaire

Salsa à la… sauce “wolof”!

Le chanteur Pape Fall a célébré son 18ème anniversaire à la tête de l’orchestre l’African Salsa, samedi 21 à 21 heures, dans les jardins de la Maison de la Culture Douta Seck, en prolongement de la fête de la musique.

altChantant la salsa dans sa langue maternelle, le “wolof”, Pape Fall a introduit des sonorités africaines dans cette musique latine. Il utilise des instruments traditionnels tels que le sabar ou le djembé, tout en restant fidèle à la cloche, aux congas et aux vents.

Son orchestre l’African Salsa reste incontestablement l’une des meilleures formations de salsa africaine au Sénégal. Et son succès est international comme en témoignent les différentes tournées en Afrique de l’Ouest, en Europe et en Amérique Latine.

Originaire de Rufisque, d’une famille traditionnelle léboue, Pape Fall fréquente dans les années 70, avec Youssou Ndour et Laba Sosseh, l’école de Ibra Kassé considérée comme la pépinière de la musique sénégalaise. Artiste engagé, il crée en juillet 1995 son propre orchestre dénommé “Pape Fall & l’African Salsa”.

Il a été récompensé par le Micro d’or du meilleur artiste salsa 2010 – 2011.

Un collectif composé d’amis et inconditionnels de Pape Fall s’est regroupé à cette occasion autour d’un comité d’organisation pour lui rendre un vibrant hommage par un grand dîner de gala.

Cette grande rencontre de la musique afro-cubaine coïncide avec ses 18 ans de présence sur la scène musicale nationale et internationale et 40 ans de vie artistique. Elle a vu la participation de plusieurs artistes et particulièrement des salséros du Sénégal.

ECOBANK: 25ème Assemblée générale – Le bilan franchit le seuil de 20 milliards USD

AFRIQUE – USA: Prochaine tournée d’Obama – Un coûteux voyage de 100 millions USD