in

SENEGAL: L’ONG tostan pour la multiplication des daraas modernes

Tradition et modernité!

Une équipe de l’Ong Tostan a rencontré, à la case-foyer de Podor, les maîtres coraniques et l’association des “Ndèyou-Daraas” (femmes des daraas) pour un échange d’expériences. A l’occasion, l’Ong a appelé l’Etat du Sénégal à multiplier le nombre de daraas modernes dans le pays.

altA la fin de la rencontre, qui a enregistré la présence de plusieurs femmes, un listing des problèmes a été fait et des solutions proposées. De même, il a été formulé qu’une «plus grande attention» soit accordée aux marabouts. De l’avis de Mohamed Chérif Diop, coordonateur des daraas modernes au sein de l’Ong, cela permettrait aux maîtres coraniques de «mieux comprendre le système éducatif  et ainsi protéger les talibés».

«Nous avons partagé des expériences entre les membres de l’Ong et Ndèyou-daraas pour arriver à un daraa moderne qui permet au talibé de poursuivre des études appropriées. Ce sont les femmes qui joueront le rôle essentiel pour une meilleure communication entre Tostan et les marabouts. Car 60% de leur encadrement sont à leur actif», a affirmé Mme Khardiata Ndiaye Touré, la présidente de l’association des “Ndèyou-daraas”, par ailleurs conseillère municipale, qui en sa qualité de coordonnatrice de l’ensemble des activités concernant les daraas, a relevé la lourdeur de la tâche.

«Rien qu’à Podor commune, nous avons 41 Serignes-daraas. Ces derniers ont formé une association depuis septembre 2009 et bénéficient d’une caisse de solidarité peu alimentée, même si aujourd’hui, il faut le reconnaître, l’espoir est permis avec cette initiative de Tostan de moderniser les daraas», a-t-elle avancé.

Un plaidoyer a été aussi fait pour que le Coran, dans les daraas, soit porté à la hauteur qui sied à son rang, à l’image du daraa de Coky, un exemple moderne d’éducation coranique.

FRANCE: La Cour Constitutionnelle rejette la “taxe de 75% aux riches”

MAROC: «Deep Purple» se produira pour la première fois dans un pays arabe