in

SÉNÉGAL: Le film “Une simple parole” des soeurs Khady et Mariama Sylla primé à Hollywood

Hymne à la poésie cinématographique!  

Le film documentaire “Une simple parole” de Khady et Mariama Sylla a remporté le “Diversity Award” du Women’s International Film and Television Showcase (WIFTS) de Hollywood (Los Angeles).

alt

Le film documentaire “Une simple parole” de Khady et Mariama Sylla a remporté le “Diversity Award” du Women’s International Film and Television Showcase (WIFTS) de Hollywood (Los Angeles). “Le prix sera remis le 6 décembre 2014, lors d’une cérémonie dénommée International Visionary Awards, qui aura lieu à Hollywood, le célèbre quartier de Los Angeles considéré comme le carrefour de l’industrie cinématographique américaine“, annonce Guiss Guiss Communication, une maison de production sénégalaise.

Le “Diversity Award” est un prix “attribué aux femmes qui s’illustrent dans le domaine du cinéma et de la télévision par leur créativité, leur originalité et leur combativité. Chaque année, nous honorons des femmes exceptionnelles, qui continuent à relever le défi dans leurs domaines respectifs. Nous recherchons des personnes remarquables, connues ou méconnues, qui ont fait la différence dans leurs communautés respectives et qui méritent d’être reconnues et félicitées pour leurs efforts extraordinaires et leur impact positif sur notre société“, expliquent les organisateurs de la manifestation.

Cet événement, qui en est à sa 7ème édition, est l’occasion de remettre chaque année des prix dans plusieurs sections: meilleure réalisatrice, prix du jury, meilleure musique de film, meilleure actrice, meilleure scénariste, etc.

Le “Diversity Award” n’avait pas été décerné l’année dernière, mais il avait été remporté en 2012 par la réalisatrice indienne Gauri Shinde, pour son film “English Vinglish“. L’année dernière, le Women’s International Film and Television Showcase avait distingué des cinéastes dont la réalisatrice anglaise Amma Asante, auteure du film “Belle“, sur la vie de la métisse Dido Elizabeth, qui a su trouver sa place dans l’aristocratie britannique raciste et conservatrice du 18e siècle. Cette année, des Awards récompensent d’autres réalisatrices telles que la Norvégienne Mona Friis Bertheussen pour son documentaire “Two Sisters“, la Polonaise Jolanta Dylewska, auteure de “Sous la ville“, etc.

Cet événement compte “aussi rendre un grand hommage à la célèbre actrice hollywoodienne Susan Oliver (décédée en 1990) pour l’ensemble de sa carrière“.

Une simple parole” a déjà été projeté lors du Festival international du film de Toronto (du 4 au 14 septembre 2014). Le film est en lice au Festival des 3 Continents de Nantes (du 25 novembre au 2 décembre). Il est également programmé en Californie (International Black Women’s films), du 4 au 14 décembre.

A Nantes, une grande rétrospective intitulée “Les voyages intérieurs ou la parole regagnée” sera consacrée à l’œuvre de Khady Sylla, selon Guis Guiss Communication.

Une simple parole” est la dernière œuvre de la cinéaste et écrivaine Khady Sylla, décédée le 8 octobre 2013, en co-réalisation avec sa sœur, la cinéaste et productrice Mariama Sylla. Ce film est présenté comme un testament de Khady Sylla, avec comme personnages principaux les deux réalisatrices et leur grand-mère Penda Diogo Sarr. Il est sorti, le 8 octobre dernier, au Sénégal.

Une simple parole” est un film célébré comme un “hymne à la poésie cinématographique, qui essaie de bousculer les codes du documentaire de création. Comment passer de la tradition orale à la parole filmée? Une question qui touche l’humanité entière et que les deux réalisatrices visitent avec tendresse, poésie et humour“.

BURKINA FASO: L’ancien président déchu Blaise Compaoré extradé au Burkina Faso?

MILANO: Diritto di voto. Milano apre agli immigrati i referendum comunali