in

SÉNÉGAL – GAMBIE: Première sortie de Macky Sall à l’étranger

Le cas Casamance à caser!
Le président sénégalais a effectué sa première visite officielle à Banjul, capitale de la Gambie, où il a rencontré son homologue gambien Yaya Jammeh. Ça a surtout l’occasion de lancer un signal fort à la Gambie concernant son rôle dans la résolution de la crise casamançaise.

Le choix de la Gambie pour la première visite officielle du nouveau chef d’État sénégalais montre que le dossier de la Casamance fait partie des priorités de Macky Sall. Comme l’a indiqué Abou Abel Thiam, l’un des porte-paroles du président sénégalais, Macky Sall compte sur son homologue gambien Yaya Jammeh pour résoudre la crise en Casamance.
Dans son discours à la nation le 3 avril 2012, Macky Sall avait affirmé avoir abordé le dossier Casamance avec prudence et lucidité, expliquant également qu’il comptait impliquer les deux pays voisins, la Gambie et la Guinée-Bissau, pour résoudre la crise dans le sud du pays, car chaque sensibilité du MFDC (Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance) y possède des ramifications.
Par ailleurs, ces deux pays constituent de potentiels lieux de rencontre pour nouer le dialogue entre le gouvernement et les factions rebelles.
Depuis un accord signé le 30 décembre 2004, les discussions entre le gouvernement et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance, qui réclament depuis 1982 l’indépendance du territoire, s’étaient enlisées. Le 1er février dernier, la tendance radicale du MFDC s’était dit prête à négocier avec le gouvernement sénégalais d’Abdoulaye Wade.
La Casamance, dans le sud-ouest du Sénégal, a la forme d’une longue bande de terre, qui s’étend entre la Gambie et la Guinée-Bissau.

CÔTE D’IVOIRE: On dit… quoi là sur le “Koala”?

TRANSFERTS D’ARGENT: Mandasoldiacasa.it, le site de confrontation des frais d’envoi