in

SENEGAL: Des religieux réaffirment leur opposition aux pratiques homosexuelles

La Mecque et les mecs?

Des religieux du quartier Santhiaba de Rufisque ont réaffirmé leur opposition aux pratiques homosexuelles, en se fondant notamment sur les enseignements du Prophète Mohamed (PSL) et de la Charia qui, selon eux, les “condamnent”.

altSi nous nous référons à la Charia (loi islamique), la religion est musulmane est claire sur les questions relatives à l’homosexualité. Elle les condamne. Et conformément aux enseignements du Prophète de l’islam, Mohamed (PSL), nous condamnons les pratiques homosexuelles qui ont fait récemment l’actualité dans notre quartier“, a dit Oustaz Mamour Fall, au nom des dahiras de Santhiaba.

M. Fall s’exprimait à l’occasion de la khadra (séances de chants religieux) qui a eu pour cadre la mosquée de Santhiaba.

La semaine dernière, des jeunes de ce quartier ont tabassé un groupe d’individus qu’ils soupçonnaient de s’adonner à des pratiques homosexuelles.

Habiter avec des gens qui s’adonnent à l’homosexualité n’est pas sûr, parce qu’ils s’adonnent à des actes contre-nature que nous ne devons pas encourager, parce que quand de telles pratiques perdurent, il y a des possibilités que nos enfants s’y adonnent à leur tour. Et si cela arrivait, nous en serions les seuls responsables“, a soutenu Mamour Fall.

Notre quartier est habité par des gens vertueux et pieux. Raison pour la quelle nous disons à ceux qui s’adonnent à ces pratiques que nous ne les accepterons“, a-t-il souligné, annonçant un plan d’actions que les habitants de Santhiaba vont dérouler, pour sensibiliser les populations et les autorités sur la question.

La première action que nous allons mener, c’est de rappeler (aux populations) ce que Dieu a dit à propos des pratiques homosexuelles. Nous invitons aussi les autorités à qui incombe certains devoirs de prendre des mesures pour mettre un terme à ces formes de pratique.Les populations de notre quartier sont unanimes à lancer cet appel aux autorités, afin qu’elles prennent leurs responsabilités“, a-t-il lancé.

Les habitants de Santhiaba ont parallèlement invité les autorités à la clémence avec les jeunes qui ont tabassé les homosexuels et qui actuellement en détention.

Nous nous ne sommes pas là pour situer des responsabilités. Il appartient à la justice de le faire, mais nous demandons que si des peines d’emprisonnement venaient à être appliquées, à ces jeunes, qu’elles soient les moins lourdes“, a dit Moussa Samb, un autre habitant du quartier.

PEDOPHILIE: Un comité de l’ONU exhorte le Saint-Siège à lutter contre l’impunité

UNIVERSITE: Tests d’admission anticipés en avril – Pré- inscriptions de l’étranger imminentes