in

SENEGAL: Décès de Abdou Sèye médaillé JO 1960

C’est un monument du sport qui est tombé!

Abdou Sèye, l’un des plus brillants sportifs avant l’Indépendance du Sénégal, est décédé hier des suites d’une longue maladie. A 77 ans, le premier athlète français d’origine sénégalaise médaillé de bronze du 200 m aux Jeux olympiques de Rome en 1960, s’est éteint à Thiès où il vivait depuis quelques temps auprès de sa famille.

Comme beaucoup de jeunes de son époque, Abdou Sèye a répondu à l’appel de la « Patrie » pour servir le drapeau français et mener aussi une brillante carrière sportive sur les pistes du monde. Ce sprinter, de classe exceptionnelle, s’est révélé au 100 m, 200 m et 400 m avec des chronos fabuleux à cette époque.
Ainsi, sous les couleurs de la France,il s’est particulièrement illustré avec les Alain Mimoun (marathon), Papa Gallo Thiam(hauteur), Malick Mbaye (triple saut), Habib Thiam (sprint) et Lamine Diack (Longueur).

En 1960, aux JO de Rome, il est le grand favori du 200 m et c’est sans surprise qu’il domine sa série, les quarts de finale et les demi-finales. Mais, coup de tonnerre en finale, il se classe à la troisième place derrière un Italien et un Américain.

A l’Indépendance du Sénégal, il est sollicité par les nouvelles autorités dont le président Mamadou Dia pour mettre son expérience au service du sport national. Abdou Sèye a ainsi participé à l’élaboration de la nouvelle politique sportive qui a permis au Sénégal de se distinguer sur la scène internationale.

Fonctionnaire au ministère des Sports, il a ainsi contribué à l’encadrement de beaucoup de champions de la piste. Avec sa disparition, le sport sénégalais a perdu un monument qui n’a jamais renié ses convictions.

Avec Abdou Sèye, c’est un monument du sport qui est tombé.

TRAVAIL AU NOIR: Un Dvd contre le travail au noir et le “caporalato”

SECONDES GÉNÉRATIONS: Lancement de la campagne “18 ans… à la commune”