in

SÉNÉGAL: Après 52 années de vie parlementaire, l’Assemblée a nommé son nouveau président

“Rupture”… d’emblée à l’Assemblée!

L’Assemblée Nationale qui a été instituée le 20 août 1960 (Loi n° 60-44 du 20 août 1960) a connu, lundi 30 juillet, son nouveau président. Sans surprise, Moustapha Niasse siège au perchoir de cette 12ème législature, rompant avec l’orthodoxie parlementaire qui a toujours consacré l’avènement à la tête de la Chambre basse d’un président membre de la formation politique au pouvoir.


Pays de forte tradition parlementaire, le Sénégal indépendant a connu sa première Assemblée nationale en 1960, dans le sillage de son accession à la souveraineté internationale. Toutefois, la représentation parlementaire y existait depuis 1879, passant par plusieurs étapes avant d’être connue sous cette appellation. Il y a eu le Conseil général (1879-1920), le Conseil colonial (1920-1946), le Conseil général (1946-1952), l’Assemblée territoriale (1952-1958), qui siégeait à Saint Louis, puis l’Assemblée constituante, instituée le 25 novembre 1958.

De 1960 à nos jours, l’Assemblée nationale a connu 11 législatures et une dizaine de présidents. Lamine Guèye (1960-1968) fut le premier à occuper le perchoir. Il cède le poste à Amadou Cissé Dia qui préside aux destinées de l’Assemblée de 1968 à 1983 avant qu’Habib Thiam n’assure la présidence entre 1983 et 1984. Daouda Sow lui succédait de 1984 à 1988 pour passer ensuite le témoin à Abdoul Aziz Ndaw (1988-1993). Abdoul Khadre Cissokho fut le dernier responsable socialiste à diriger le perchoir de 1993 à 2001. Avec l’Alternance politique, Youssou Diagne, supposé proche d’Idrissa Seck, occupa le siège de 2001 à 2002. Il est remplacé par Pape Diop, l’actuel président du Sénat entre 2002 et 2007. Macky Sall (2007-2008) siège au perchoir avant d’être poussé à la sortie par la «Loi Sada Ndiaye». Depuis lors, c’est le libéral Mamadou Seck (2008-2012) qui tenait les rênes de la chambre basse.

L’élection de Moustapha Niasse à la présidence de l’Assemblée, fera date dans l’histoire parlementaire du Sénégal. Pour la première fois, le perchoir sera occupé par un responsable politique qui ne sera pas issi de la formation politique du chef de l’Etat. Une preuve, peut-être, de l’Assemblée de «rupture» annoncée par Macky Sall.

 

 

SÉNÉGAL: Moustapha Niasse, président de la nouvelle Assemblée nationale

COTE D’IVOIRE: Une réconciliation difficile