in

SENEGAL: 18ème édition du «Magal Jullig Geejgi » – Le comité d’organisation fait le point

Vers le Magal de la… “majorité”

Le comité d’organisation du Magal de la prière de Sérigne Touba sur l’océan Atlantique et le gouvernement du Sénégal se sont réunis, dans les locaux de la gouvernance de Dakar. Une rencontre au cours de laquelle les deux entités ont statué sur tous les besoins liés à l’organisation dudit événement, qui aura lieu à Diamalaye le 21 septembre 2012.

Une réunion consacrée à la préparation de la 18e édition du Magal de la prière de Serigne Touba sur l’Atlantique a réuni l’Etat et le comité d’organisation dudit événement, ce jeudi, à la gouvernance de Dakar.

Toutes les autres structures concernées par ce grand rassemblement ont été également représentées, notamment la gendarmerie, le service d’hygiène, la région médicale, le groupement national des sapeurs-pompiers.

L’ordre du jour a porté principalement sur les besoins pour un bon déroulement du Magal. Sous la présidence du gouverneur de Dakar, Cheikh Tidiane Ndoye, les besoins exprimés par le président du comité d’organisation, Babacar Mbaye, s’étalent sur 11 points.

Ensuite la parole a été donnée aux représentants des structures. Chacun, à son tour, après avoir pris bonne note, a manifesté son engagement à oeuvrer pleinement pour la réussite de l’événement.

À l’issue de cette rencontre, le président du comité d’organisation se dit «très optimiste» par rapport à la satisfaction des préoccupations exprimées. «Avec tous les engagements que le gouverneur a pris, à l’image de ses prédécesseurs qui ont toujours accordé une grande importance à cette manifestation, je ne peux qu’être optimiste», estime M. Mbaye.

Le gouverneur de Dakar, pour sa part, a souligné la disponibilité et l’engagement de l’Etat à accompagner l’événement. «Je me félicite de l’engagement exprimé par les services de l’Etat pour répondre, de la manière la plus efficace, aux sollicitations des organisateurs», se réjouit M. Ndoye.

Rappelons que c’était le 21 septembre 1895 que le père fondateur du Mouridisme, Serigne Touba, avait prié sur le plan d’eau de l’Océan Atlantique. Le 21 septembre 1995, la première édition du Magal fut lancée sous le Ndiguel du Khalife d’alors, Serigne Saliou.

AFRIQUE AUSTRALE: Rencontre des Evêques de la Conférence Episcopale de l’Océan Indien (CEDOI)

GHANA: John Dramani Mahama – «Le Ghana ne sera pas une base arrière pour déstabiliser un pays quelconque»