in

Savez-vous que les fils d’immigrés aussi ont droit au “Bonus cultura” (prime à la culture) de 500 euros?

Le Parlement a définitivement approuvé l’extension de la prime de culture (Bonus cultura) de 500 euros aux jeunes étrangers ayant atteint 18 ans. Maintenant il ne manque plus que le décret qui donnera le feu vert à la distribution.

Ils peuvent enfin bien célébrer leur anniversaire des 18 ans. Les jeunes étrangers majeurs, la plupart des italianissimes fils d’immigrés, recevront eux aussi 500 euros de l’Etat,  à dépenser dans les bibliothèques, les théâtres et les musées. 

Le “Bonus cultura” qu’au début le gouvernement, avec la Loi de la stabilité, avait réservé aux seuls citoyens italiens et européens, ne fait désormais plus de distinction. La Chambre des députés a approuvé définitivement la conversion du “Décret-école” (Decreto scuola) qui, entre autre, élimine cette injuste discrimination, en l’étendant aussi aux extracommunautaires (citoyens non-UE). 

RAPPEL: Le “Bonus cultura” reviendra à tous les résidents en Italie qui célèbrent leurs 18 ans en 2016, “en possession, le cas échéant, d’un permis de séjour en cours de validité”. Devraient en bénéficier 576.953 jeunes garçons et filles dont 24.305 extracommunautaires, pour un coût total à l’Etat d’environ 290 millions d’euros. 

L’exclusion de la deuxième génération était flagrante et indéfendable. Le Premier Renzi avait présenté le bonus comme «la bienvenue dans la communauté des majeurs, mais surtout comme la manière à travers laquelle l’État te charge de la responsabilité d’être protagoniste et co-héritier du plus grand patrimoine culturel du monde», oubliant que ce patrimoine aussi aux jeunes garçons et filles, italiens de fait, mais pas pour la loi.

Parmi les protestations des directs intéressés, les ordres du jour présentés au Parlement, les tentatives peu chanceuses de l’opposition de résoudre immédiatement le problème, à la fin et très calmement, le gouvernement a fait marche arrière. L’amendement inclus dans la conversion du “Décret-école”, combattu sans succès par les partis Forza Italia et Lega Nord, a résolu le problème.

Au moins sur ce front, maintenant les fils d’italiens et les fils d’immigrés sont égaux. Et maintenant, les nouveaux majeurs attendront ensemble le décret du Président du Conseil (attendu depuis des mois) qui donnera matériellement le feu vert à la distribution du “Bonus cultura“. 

 

Bonus de 960 euros aux travailleurs domestiques avec la déclaration des impôts

Le fameux «trafiquant» érythréen extradé vers l’Italie n’est pas la bonne personne!