in

ROYAUME UNI: Décès de l’ancienne PM Margaret Thatcher

On la “tchatchera” à jamais!

L’ancienne Premier ministre britannique Margaret Thatcher est décédée, lundi 8 avril à Londres à la suite d’un accident vasculaire-cérébrale, à l’âge de 87 ans. Adulée ou rejetée, la “Dame de fer”, jusqu’à sa disparition, a marqué son époque de sa griffe.

alt«C’est avec une grande tristesse que Mark et Carol Thatcher annoncent que leur mère, la baronne Thatcher, est morte paisiblement ce matin, à la suite d’une attaque», a déclaré son porte-parole Lord Tim Bell.

La reine Elizabeth II a aussitôt déclaré être «triste». De son côté, David Cameron a assuré que le pays avait «perdu un grand dirigeant, un grand Premier ministre et une grande Britannique» et souligné sa «grande tristesse». Le Premier ministre en exercice a décidé d’écourter sa tournée en Europe et de rentrer à Londres.

Ses obsèques donneront lieu à une cérémonie, mais il n’y aura pas de funérailles nationales, a précisé Downing Street, et elle sera incinérée.

Hospitalisée lors des fêtes de fin d’année 2012, Margaret Thatcher avait été opérée d’une tumeur à la vessie et était depuis en convalescence.

Elle restera à jamais la «Dame de Fer», qui aura remodelé le Royaume-Uni avec un libéralisme économique intransigeant et rétabli le prestige international du pays. Son regard bleu acier perçant symbolisait une force de caractère sans faille.

Le personnage ne fut sans doute jamais mieux saisi que par elle-même, lorsqu’elle lâcha: «Je suis pour le consensus. Le consensus sur ce que je veux faire».

Ce refus exacerbé du compromis, au service de principes profondément ancrés – conservatisme social, libéralisme économique, idée de la grandeur de son pays -, ne s’est jamais démenti en onze années d’exercice.

Ces convictions naissent certainement dans la stricte éducation prodiguée par un père méthodiste à la jeune Margaret Hilda Roberts, née le 13 octobre 1925, à Grantham (centre de l’Angleterre).

Devenue avocate après son mariage en 1951, elle rejoint les conservateurs, entre en 1959 à la chambre des Communes comme député de Finchley, puis devient ministre de l’Education entre 1970 et 1974.

En 1975, elle prend la tête des Tories et quatre ans plus tard terrasse des travaillistes usés. Elle devient la première femme Premier ministre du pays, s’installant au 10 Downing Street jusqu’au 22 novembre 1990. Une longévité record au XXe siècle. Un mot nouveau, le «thatchérisme», est popularisé.

RWANDA: An 19 – Sur la piste des responsables du génocide des Tutsis

EGYPTE: Aya Médani, du pentathlon à l’escrime