in

Réponse de l’expert: Arrive mon fils, je peux l’inscrire à école ?

Je suis un citadin extracommunautaire vivant en Italie depuis des années, j’ai demandé et obtenu l’autorisation du regroupement familial pour mon fils, il a six ans et probablement il arrivera en Italie en fin de l’année. Pourra-il s’inscrire à école ?

Rome 13 Septembre 2010. Oui, ton fils pourra fréquenter l’école en Italie et pourra s’inscrire vite à l’école primaire. L’inscription des mineurs étrangers dans les écoles italiennes de chaque ordre et de degré peut être demandée dans n’importe quel période de l’année scolaire.

La demande tu devras la présenter au secrétariat de l’école que tu as choisi, tu dois compiler les formulaires qui te seront donnés, ils te seront demandés les documents de l’école fréquentée dans le pays d’origine, traduits en italien. Si tu n’es pas en possession tu en devras te déclarer sous ta responsabilité la classe qu’a fréquenter ton fils dans ton pays d’origine. Tu devras exhiber même un certificat de vaccination et si tu ne l’as pas tu dois te retourner auprLa question tu devras la présenter au secrétariat de l’école que tu as choisi, dois compiler les formulaires qui te seront donnés, te seront demandés les documents de l’école fréquentée dans le pays d’origine, traduits en italien. Si tu n’es pas en possession tu en devras te déclarer sous ta responsabilité qui classe a fréquenté ton fils dans ton pays d’origine. Tu devras exhiber même un certificat de vaccinazione et si tu ne l’as pas tu dois te retourner à l’asl de ta commune de résidence.

D’habitude les enfants étrangers viennent inscrit à la classe correspondant à l’âge de l’état civil, de toute façon le collège des professeurs peut décider d’inscrire l’enfant dans autre classe en tenant compte du système des études du Pays d’origine ou du niveau de préparation ou du cours d’études éventuellement suivi dans le Pays d’origine. Les écoles pour faciliter la consolidation de la connaissance et de la pratique de la langue italienne réalisent même des cours intensifs de langue italienne sur la de base de spécifiques projets.

En outre à l’instant de l’inscription tu devras choisir l’heure, par exemple le temps plein, et si tu désirs que ton fils fréquente maintenant la religion catholique. Si tu décides des fargi de ne pas étudier la religion catholique tu auras la possibilité de choisir parmi les diverses alternatives qui te seront proposées par l’école. Nous nous rappellons qu’aux mineurs étrangers il est garanti le droit à l’étude indépendamment de la régularité ou moins du séjour, et sont sujets à l’obligation scolaire dans les modalités et dans les formes prévues pour les citoyens italiens.

 

Avv. Mariangela Lioy

Frattini : ” Stop la tolérance de l’UE vers les clandestins”

Maroni : « Celui qui ne respecte pas nos règles peut retourner chez lui »