in

RACISME AU STADE: Après le cas Boateng, match de la Pro Patria de nouveau suspendu pour racisme

Stop au racisme!

L’équipe de Pro Patria à nouveau au centre d’un épisode de racisme. Après les choeurs racistes contre l’attaquant ghanéen de l’AC Milan, Prince Boateng, cette fois, sont impliqués les juniors. 

altAprès les choeurs racistes contre l’attaquant ghanéen de l’AC Milan, Prince Boateng, l’équipe de Busto Arstizio, Pro Patria, est de nouveau au centre d’un sale épisode. Un match des juniors a été suspendu, pour insultes racistes contre un joueur de l’équipe de Casale qui, après une bagarre, a quitté le terrain. Ouverture d’une enquête.

C’est arrivé à la 38ème minute (Casale menait 2-0) un joueur de Pro Patria aurait insulté Fabiano Ribeiro, joueur noir de Casale. Ce dernier aurait réagi par une gifle au visage de l’adversaire et a été expulsé par l’arbitre. Il s’en serait suivi une bagarre à l’issue de laquelle l’arbitre, qui n’aurait pas entendu l’insulte raciale, a également expulsé l’entraîneur et un dirigeant de l’équipe de Casale, qui a ainsi décidé de ne pas continuer le match.

Pro Patria a tenté de minimiser l’incident, tandis Casale écrit sur son site internet que Fabiano Ribeiro «a été insulté, ce qui a profondément choqué les joueurs et le staff technique qui, ont décidé de ne pas continuer le match“. 

Ces comportements racistes ne peuvent plus être acceptés ni tolérés  S’il s’agira vraiment d’un acte de racisme, La Ligue Pro s’alignera encore une fois, demanière ferme contre ces actes. Nous ferons une lutte sans merci; ce n’est pas ça les valeurs que le football et la société doivent transmettre. On ira au fond de l’enquête, le football doit être un véhicule des valeurs humaines et sportives”, a déclaré Mario Macalli, président de la Lega Pro.

LCe qui s’est passé est très grave et honteux, qui doit être pris dans ses proportions réelles. Et ça l’est encore plus si on pense que c’est arrivé dans un match de jeunes garçons, dont plusieurs mineurs. Il est temps de donner un signal fort, vu qu’il était déjà arrivé d’entendre des insultes racistes. Un phénomène à isoler absolument“, a commenté l’entraîneur de Casale, Latartara..

 
 

AFRIQUE: Donald Kaberuka annonce le prochain retour de la BAD à Abidjan

ALGERIE: In Amenas – Bilan plus lourd: 25 corps découverts à Tiguentourine