in

Quand fut démystifié le préjudice sur les maladies des migrants en Italie

Le ministre italien de la Santé, Giulia Grillo, a déclaré: “Les migrants ne sont pas porteurs de maladies infectieuses”.

 

L’examen de ces 13.000 documents de santé des différents pays de la région européenne de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) montre qu’il n’y a pas d’augmentation de la transmission des maladies infectieuses chez la population migrante“. Ainsi, la ministre de la Santé, Giulia Grillo, en marge de la présentation du rapport sur la santé des réfugiés et des migrants dans la région européenne de l’OMS, se souvient que “sur les 90 millions de citoyens migrants dans toute la région de l’OMS, seuls 7% sont représentés par des soi-disant refus ou demandeurs d’asile“.

Au contraire, les migrants qui viennent vivre “en Italie comme en général dans tous les pays de la région européenne de l’OMS acquièrent les mêmes risques de mortalité des peuples autochtones pour les modes de vie qui sont mis en œuvre dans ces territoires“, a continué le ministre.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

Assurance du travail domestique en Italie: jusqu’à quel âge?

“CANONE RAI”: Comment faire la demande d’exonération de la redevance Tv