in

“LE HAVRE”: Le film sur l’immigration au Festival de Locarno

Un film qui retrace le drame du trafic clandestin d’etres humains.

Al Festival del Cinema di Locarno arriva il film di Aki Kaurismaki, nel suo nuovo lavoro “Le Havre” che ripercorre il dramma del traffico clandestino di esseri umani.

«Le Havre» raconte des histoires de solidarité et de fraternité qui, comme cela se passe souvent, sont le décor de la cronique quotidienne des histoires de ceux qui s’aventurent clandestinement en mer, fuyant leur pays ou cherchant à rejoindre leurs proches.

Dans le film du réalisateur Aki Kaurismäki, un ex écrivain, Marcel Marx (l’acteur André Wilms), décide de tout abandonner et recommencer une nouvelle vie, faisant le cireur de chaussures, une profession honorable, mais qui relègue aux marges de la société, à Le Havre, en Normandie.

Dans cette situation de pauvreté, Marcel Marx assiste à une scène qui va secouer sa vie quand, au port, dans un container qui aurait dû être transporté à Londres, on trouve, entassés comme des animaux, un groupe d’Africains venant du Gabon.
Selon les procédures prévues par le ministère de l’Intérieur, la police s’aligne avec les mitraillettes et c’est seulement alors que les portes du véhicule sont ouvertes.

Seule l’intervention d’un commissaire évite la mort d’un jeune, qui réussira à fuir.

Entre le cireur et le jeune immigré nait une profonde amitié liée à la volonté de l’aider à rejoindre sa mère en Angleterre.

Une histoire moderne qui photographie l’actuel moment historique de grande préoccupation pour les flux migratoires en provenance de l’Afrique qui remplissent les pages des quotidiens, tant d’histoires qui peuvent surement se retrouver dans le récit du film “Le Havre”.

 

Désiré P.

FRANCE: Professions ouvertes aux immigrés réduites de moitié

AFROBASKET 2011: La compétition a débuté à Madagascar