in

” On cherche des vendeurs mais pas des étrangers”

Rome, 22 octobre 2010. La vendeuse idéale ? Disponible et sympathique. Pour quelqu’un, cependant, il doit être seulement italien. Hier le centre de Torino a été rempli d’affiches avec l’annonce : « On cherche commis/commises ( vendeurs) âgés 18/24 pour aires publiques et des centres commerciaux ». Les qualités : « Disponibilité immédiate, demande bonne dialectique et capacité de dialogue ». Ensuite, : « Ne perder pas de temps et non des étrangers ». Une annonce raciste, donc illégale. La « dame Sonia », qui l’a signé, ne semble pas cependant lui être rendue compte, et a laissé sur l’affiche même son numéro de téléphone et les horaires dans lesquels il faudra appeler pour avoir des majeures informations. Aujourd’hui sur le cas intervient le maire de Torino, Sergio Chiamparino. ” Je demande éxcuse parce qu’il n’est pas dans l’ésprit de notre comunnauté et je le dis à voix haute, nous ne voulons pas plus de panneaux dans lesquels on dit que pas de’ “travail pour les étrangers”. ” Sur ce panneau, poursuit Chiamparino, il y a un numéro de téléphone, pour ceci je demande aux autorités qu’on aille jusqu’au bout et on remonte la source de celui qui a mis ce panneau pour comprendre qui est et de frapper les responsables. Nous voulons pour les étrangers pairs dignité dans notre comunnauté, en respectant les droits et les devoirs qui sont cependant de tous citoyens italiens”.

Turco (PD). Permis à des points : « Des critères inacceptables »

Un futur incertain pour les precari de l’immigration