in

Puglia : eau et assistance gratis pour les travailleurs saisonniers

L’assesseur Fratoianni : ” Les immigrés arrivent  sains et  tombent malade en Italie”

Rome,0 5 août 2010. Pour le troisième an consécutif la Région Puglia intervient, ensemble avec l’Aquedotto pugliese et l’association Médicaux sans frontières, en six localités du territoire foggiano pour fournir de douches, eau potable et bains chimiques, au-delà de 2.300 travailleurs saisonniers immigrés attendus dans la période comprise entre août et octobre 2010. Stornara, San Marco en Lamis, San Severo, Foggia, Manfredonia Cerignola, sont les six villes où sera garantie la fourniture d’eau potable et activation de 22 points de première assistance hygiénique sanitaire dans la province de Foggia où il y a la majeure présence de travailleurs immigrés saisonniers.

Il s’agit de deux les protocoles d’accord signés avant hier matin et présentés en conférence de presse  à Bari : le premier avec l’Aquedotto Pugliese qui s’engage, à titre gratuit, à fournir, à travers des appropriées citernes, la quantité d’eau potable nécessaire pour les 22 points d’assistance. La seconde avec des Médecins sans Frontières qui engage à informer les travailleurs étrangers du projet, en plus d’expliquer où on trouve les points d’assistance et le constant monitorage pour garantir les standards moindres d’hygiène et l’accès à l’eau des travailleurs immigrés. Selon l’assesseur aux politiques pour l’immigration, Nicola Fratoianni, « la signature des protocoles représente un cas unique en Italie qui cependant ne peut pas être résolutive de tous les désastres pour les saisonniers ». Outre ce plan extraordinaire, ajoute Fratoianni, on doit compléter un plan plus organique avec toutes les composantes politiques tournées à favoriser la tutelle de la dignité et de la santé du travailleur. ” Les migrant arrivent sains ici chez nous et  tombe malade au cours de la permanence en Italie, surtout de pathologies gastro-intestinales qu’ils ont à faire avec l’accès à l’eau potable. Nous à Puglia, au cours des dernières trois années, nous avons abattu le pourcentage de maladies gastro-intestinales, vraiment grace à cette intervention. »

 

 

 

Marco Iorio 

 

 

 

 

Le gouvernement s’engage à prolonger les 650 temps déterminés par les questures et les préfectures.

Fin des contrats pour les travailleurs à temps recrutés pour écouler les demandes. Alors que la régularisation n’est pas finie