in

PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE: Ballotage entre Me Wade et Macky Sall

 

Wade contraint à prendre le “Macky”?

Contrairement à ses prédictions, le candidat des FAL 2012 (Forces de l’Alliance) ne remportera pas l’élection présidentielle dès le premier tour. Le 2e tour aura lieu entre lui son ex-Premier ministre, Macky Sall, arrivé deuxième.


En effet, les Sénégalais seront, de nouveau, appelés aux urnes, le 18 mars prochain, pour départager les deux candidats arrivés en tête. Il s’agit, en l’occurrence, du président sortant qui arriverait en tête avec 29,25 % et Macky Sall qui est accrédité de 25,03 % des suffrages exprimés.

Me Wade et son ex-Premier ministre sont loin devant le candidat de la coalition Benno Siggil Senegaal qui occupe la troisième place avec 14,45 %. Ce dernier devra, une fois encore, jouer à l’arbitre (voir par ailleurs) lors du deuxième tour. Moustapha Niasse solde, ainsi, son compte avec son ‘ennemi’ politique juré, Ousmane Tanor Dieng qui engrangerait 10,35 %. Lequel se positionne devant Idrissa Seck qui se retrouve à la 6ème place.

Le président sortant n’a pu renverser la tendance car les résultats qu’il avait obtenus aux élections locales de 2009 n’ont presque pas changé dans les grandes villes et la banlieue dakaroise.

A Pikine, Guédiawaye et les Parcelles assainies, qui sont des viviers électoraux importants, Macky Sall n’a donné aucune chance à son ex-mentor même si ce dernier s’est illustré par endroits. Le candidat de la coalition ‘Macky 2012’ creusera, surtout, l’écart au niveau de la région nord, notamment à Matam, Ourosogui où le maire de Fatick a véritablement fait mal. La diaspora, plus particulièrement l’Afrique centrale, a également fait la différence en faveur de Sall.

L’actuel locataire du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor n’aura, donc, pas réussi son pari de passer dès le premier tour, loin s’en faut ! En effet, n’eût été son vivier électoral traditionnel qu’est Touba et le bon score obtenu dans le sud, le passage au 2e tour du candidat des Forces alliées serait bien hypothéqué. Dans maints endroits, le candidat de Bennoo Siggil Senegaal a tenu la dragée haute, jouant serré contre ses deux challengers.

Moustapha Niasse a gagné beaucoup de bureaux de votes à Dakar (au niveau des Sicap surtout), à Ziguinchor et s’est, particulièrement, illustré dans sa région natale, en l’occurrence, Kaolack. Malheureusement pour le porte-étendard de Bennoo Siggil Senegaal, les vides notés au Fouta et à l’étranger lui seront fatals.

 

ANGOLA: L’héritage de Jonas Savimbi

COCA COLA: Accusée d’exploitation d’ouvriers agricoles immigrés en Calabria