in

PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE 2012: Youssou Ndour candidat?

L’Enfant de Médine sur les pas de Michel Martelly et George Weah?
Wade et tous les candidats déclarés à la présidentielle de 2012 devront désormais compter avec le chanteur et homme d’affaires, Youssou Ndour. En effet, même s’il n’a pas encore clairement affirmé sa candidature, le chanteur et initiateur du Mouvement citoyen ‘Fekke ma ci boole’ a décidé son entrée en politique, en janvier prochain.


Ceux qui s’attendaient à l’entendre déclarer sa candidature à la présidentielle de 2012 sont restés sur leur faim car il maintient le suspens sur sa candidature annoncée dans la presse.

«Dans quelle université apprend-on à être chef de quartier, ministre et président?», s’interrogé le chanteur et homme d’affaires. Une manière de répondre à tous ceux qui le disqualifient de la course à la présidentielle, à cause de son niveau intellectuel relativement très bas. Le chanteur n’a pas dépassé le niveau de l’école primaire.

Il y a quelques jours, le quotidien “Libération” a affirmé qu’il sera bel et bien candidat à l’élection présidentielle.

«Je rassure les gens avec qui j’ai pris des engagements. Je vais les respecter jusqu’au 1er janvier. Je vais me libérer à partir du 2 janvier pour entrer dans l’arène politique», a-t-il dit en Wolof, lors de l’inauguration du siège de son mouvement citoyen ‘Fekke Ma ci Boolé’.

Youssou Ndour a appelé les Sénégalais à prendre leur responsabilité en «n’acceptant pas ce qu’on leur impose. Pour moi, il y a deux Sénégal. Le Sénégal d’en bas et le Sénégal d’en haut. Je me préoccupe du Sénégal d’en bas», a-t-il souligné.

Reconnaissant certaines réalisations du régime en place, Youssou Ndour a tout de même fustigé le train de vie l’Etat, exhorté les autorités à anticiper sur les difficultés de la vie. Pour lui, «l’Etat doit diminuer son train de vie en investissant au niveau de la jeunesse. Si on veut que le Sénégal ne se déchire pas, il faut mettre tout le monde sur un pied d’égalité. L’Etat est là pour tout le monde. On doit arrêter la discrimination partisane», a dit le lead vocal du Super étoile, selon qui, «la paix est de la responsabilité de l’Etat qui doit la préserver».

Des personnalités politiques et de la société civile ont assisté à l’inauguration du siége de ‘Fekke ma ci boolé’. Il y avait, entre autres, Cheikh Tidiane Gadio du Mouvement politique citoyen (MPC), Talla Sylla de Wallu, Penda Mbow, du Mouvement Citoyen, Lamine Diack, président de l’Iaaf et Bara Tall, du Mouvement Yamalé.

ANTICONCEPTION: Le batonnet sous-cutané!

CÔTE D’IVOIRE: Laurent Gbagbo transféré devant la Cour Pénale Internationale