in

Nuit africaine: “La notte delle note!”

 

 

 

 

ê

 

 

Coupe d’Afrique de musique: la Côte d’Ivoire affronte la RD Congo dans un choc épique “Ndombolo/coupé décalé”!

 

Rome: 01/06/2011 – Quel style de musique domine sur l’Afrique? Le «Ndombolo» de la République Démocratique du Congo ou le «Coupé décalé» de la Côte d’Ivoire? La réponse viendra le soir du 11 juin 2011, au Stade de France, lors de la soirée baptisée «Nuit Africaine». Invitée de marque et arbitre du jour aurait du êre la Première Dame française, Carla Sarkozy!

 

Evénement prestigieux et grandiose, considéré comme une finale de la Coupe d’Afrique de musique entre les Congolais et les Ivoiriens,  «La Nuit africaine» est une occasion pour les observateurs de trancher devant 68.000 personnes sur le leadership que se disputent les deux peuples dans le domaine musical.

 

La RD Congo, terre de musique, sera représentée par le monstre du spectacle, Werrason et le chanteur Fally Ipupa.

L’ancien choriste du groupe Wenge Musica, le chanteur Aimelia alias de Mingongo, est également retenu pour défendre la RDC à la soirée VIP dénommée «After Nuit africaine».

 

De l’autre coté, la Côte d’Ivoire  met sa tête à couper par le groupe Magic System (auteur du super hit «1er Gaou» et MeiWay, le Roi du «Zoblazo». .

 

Les organisateurs ont mis les batteries en marche pour le succès de cette soirée à l’honneur de l’Afrique. A Kinshasa, les chroniqueurs de musique, mobilisés, s’organisent dans les commissions pour préparer et outiller leurs ambassadeurs à la « Nuit Africaine » qui s’annonce palpitante.

 

Le 11 juin 2011, le Stade de France va se mettre aux couleurs de l’Afrique car, si l’événement est de et nécessite l’implication de Congolais en général, à l’instar de la grande affiche, les organisateurs de cette soirée (Congo-Kinshasa et de la Côte d’Ivoire), ont invité d’autres artistes représentant: le Congo Brazzaville, le Mali, l’Ile Maurice, le Gabon, La Guinée, le Sénégal, et le Cameroun.

Cette bonne nouvelle a été confirmée lors de la conférence de presse tenue à Saint- Denis.

Etait présentse une pléiade de stars de la musique africaine qui y avaenit pris part pour annoncer la «Nuit Africaine».

Quid de la soirée! Pour la première fois,17 artistes africains vont se produire au Stade de France. Le continent noir s’exprimera et exposera son talent en matière de l’Art d’Orphée.

 

“La Nuit Africaine”, qui privilégie les artistes francophones, aura pour objectif de montrer toute la diversité, la richesse, la chaleur et la force du continent.

«Au-delà du sport, notre lien avec le continent a toujours été fort dans le sens où les communautés africaines sont fortes», a déclaré Damien Rajot, le directeur commercial grand public du Stade de France, soulignant lui aussi que, plus qu’un concert, ce sera une grande fête de l’Afrique.

Des stands seront aménagés sur le parvis afin de faire découvrir un peu plus l’Afrique aux spectateurs, à travers sa cuisine et ses boissons.

 

«Au-delà de toute la diversité et la richesse culturelle que nous avons voulu montrer, l’organisation a privilégié la qualité musicale et la notoriété des artistes pour attirer tous les publics», a indiqué Marie Audigier, directrice artistique de la “Nuit Africaine”», qui précise:.

«Cette soirée a aussi pour vocation de faire découvrir au public français ceux qui trônent au hit-parade africain. C’est un évènement de grande envergure qui mettra sur scène les grandes stars de renommée internationales dont Alpha Blondy, Manu Dibango, Mory Kanté, Magic System, Werrason».

 

Il y aura aussi les artistes de la génération montante: la grande vedette au RD-congolaise Fally Upupa, Petit Pays, roi du Makosa au Cameroun, le sénégalais Baaba Maal, le guinéen Sekouba Bambino, la malienne Oumou Sangaré et le gabonais Patience Dabany ainsi que la nouvelle génération de Passi à Mokobé, en passant par Jessy Matador. Plus de 150 musiciens et danseurs s’y produiront pour un droit d’entrée de 23 à 69 euros.

 

Les artistes RD-congolais ont été sélectionnés selon trois critères: la qualité, la notoriété et l’harmonie à donner au plateau. Werra, Aimelia et Fally ont été jugés par rapport à leur professionnalisme qui répond aux critères grâce à leurs agents (impresarios) actifs en Europe. Pour Alpha Blondy, décidément très en verve, il faut aussi faire un geste en invitant un artiste français.

 

«Je vais proposer à Carla Sarkozy de chanter avec nous et de faire passer un message sur le SIDA. Ce serait un symbole fort d’avoir la première dame de France sur scène», avait insisté le célèbre chanteur et poète ivoirien. Mais vu la confirmation de l’état intéressant de la Première Dame…..

 

La “Nuit Africaine” commencera à 18h par la célèbre chanson «Indépendance cha-cha» qui incarne l’hymne national africain.

La soirée sera animée par le journaliste-historien congolais, Zacharie Bababaswe.

 

Après la «Nuit africaine», 1500 personnes continueront la fête avec les artistes qui interprèteront un titre pour eux. Le tarif de ces places VIP pour cet «After» est fixé à 150 euros.

 

Afri-Nous

Immigration: Discrimination multiple

Côte d’Ivoire: Ensemble Vocal pour la Paix