in

NO, YOU KAHN…NOT!

Du “bunga bunga” au “niki niki”?

Tandis que l’Italie a connu le “bunga bunga” de  Berlusconi, en France, un autre “tout-puissant” (pour ne pas être en reste?) a, lui, lancé le “niki niki” (du nom de l’acte sexuel, dans certains coins d’Afrique). Oui, il s’agit de lui: Dominique! Ou plutôt “Dominiki” Strauss-Kahn!
Le désormais ex Directeur du “Fondo” Monétaire International coule à “fondo” à cause du “fondoschiena”… d’une guinéenne! |

En effet, la soeur, employée chargée de la manutention des chambres du super Hôtel Sofitel de New-York, serait entrée dans la suite de DSK, pour refaire les chambres, ignare qu’il était encore là.

Selon une des versions (à vérifier), DSK est alors sorti de la douche comme maman l’a mis au monde et, devant le spectacle du “botch” de la go, courbée à faire sa besogne, il est devenu… bête! Comme d’ailleurs ça lui arriverait souvent devant tout jupon, selon les externations de Marie Le Pen.

La jeune employée a dénoncé Dominiki pour viol. On parle même de tentative de sodomie.

Ce qui, en ce moment où la France impunément s’amuse à larguer les bombes ça et là sur l’Afrique, fait naître une pensée sarcastique: «Tellement ils sont habitués à enc…ler politiquement et économiquement l’Afrique que, devant le “botch” d’une africaine, leur délir de tout-puissance ne freine pas leur désir de continuer à enc…ler tout ce qui africain, pourvu que ça bouge».

Si Obama a dit: «Yes We Can», nous, nous disons à Dominiki: «No you Kahn…not!»

 

Milton Kwami

Travailleurs domestiques: Caisse d’assistance sanitaire intégratrice

Parti Démocratique: Etrangers au Parlement Itaien