in

NIGERIA: Mesures d’urgence face à une marée noire causée par Shell

La pire marée noire depuis 1998, au Nigeria.

Les autorités nigérianes ont activé un plan d’urgence face à une marée noire causée par une fuite de pétrole majeure sur un champ de la compagnie Shell, qui déploie navires et avions pour tenter de limiter les dégâts.


La fuite, qui s’est déclarée sur le site en eaux profondes de Bonga, à 120 km des côtes du Delta du Niger, dans le sud du Nigeria, a été arrêtée, tout comme la production de cette importante installation dont la capacité s’élève à 200.000 barils par jour.

C’est la pire marée noire depuis 1998 au Nigeria. C’est d’un niveau équivalent à ce qui s’est produit en 1998 avec la marée noire de Mobil, les nappes de pétrole avaient atteint toute la côte, au-delà des frontières du Nigeria“, a estimé le directeur du NOSDRA (Agence nationale de détection et de réponse aux fuites pétrolière), Peter Idabor, faisant référence à un incident impliquant Mobil.

Nous estimons qu’il y a une réelle menace pour les moyens de subsistance des pêcheurs et des communautés” sur la côte, a-t-il indiqué  Nnimmo Bassey, directeur de l’ONG de défense de l’environnement Friends of the Earth International, soulignant la gravité de la situation.

Le Delta du Niger est extrêmement pollué après plus de 50 ans d’exploitation pétrolière. Dans un rapport en août sur la pollution en pays Ogoni, un secteur du Delta du Niger où Shell a particulièrement été implanté dans le passé, l’ONU a estimé que les dégâts étaient tels (eau, sols, air contaminés par le pétrole) que le nettoyage de la zone serait le plus important jamais entrepris dans le monde.

 

 

 

COTE D’IVOIRE: Loukou Kouadio Michel distingué par la France

COSTA D’AVORIO: Il debito? A tempo… debito!