in

NATIONALITE ITALIENNE – Critiques de l’ex bleu Lilian Thuram à la loi italienne

«Une loi absurde: frustration et douleur pour les secondes générations».

L’ancien footballeur français défenseur de l’équipe pluriethnique des Bleus français, champion du monde en 1998, a deux enfants nés en Italie, quand il jouait au championnat italien, dans l’équipe de la Juventus.

«Seulement qui n’est pas passé par là, ne peut pas imaginer la difficulté d’être exclus de la nationalité d’un pays, tout en y vivant depuis la naissance. Quand tu es un gosse qui a grandi en Italie, c’est inacceptable d’entendre répéter: “Tu n’es pas d’ici”. Quoi répondre? C’est une situation qui crée uniquement de la frustration et de la rancoeur». Ce sont les propos de Lilian Thuram, et père de deux enfants nés en Italie.

Et d’expliquer: «Quand je leur disais que je les considérais un peu italiens, beaucoup me répondaient: “C’est pas possible, ils sont noirs“. C’est absurde! Et pensez un peu, au début, ils supportaient même l’équipe nationale italienne».

Et commentant l’invitation du Président Napolitano à une réforme de la nationalité italienne pour les secondes générations, l’ex capitaine des Bleus, qui est maintenant président d’une fondation anti-racisme, a déclaré: «Votre loi est absurde. Les mots de votre chef de l’Etat arrivent au moment opportun. Avec la crise économique, le racisme augmente ainsi que la discrimination contre qui est vu comme étranger.”
Thuram  dit aussi qu’il comprendre l’émotion de Mario Balotelli, lors du discours de Napolitano. «Il doit avoir connu cette souffrance qu’il a vécue en son enfance, et peut-être a-t-il pensé à tous ces gosses se trouvant dans la situation absurde de se sentir italiens sans toutefois être reconnus comme tels».

ALLOCATIONS FAMILIALES: Oui également à qui a la carte de séjour

FOOTBALL OLYMPIQUE: Tournoi de qualifications aux JO 2012 de Londres – Zone Afrique