in

MISS PADANIA 2011: Déclarations contre les “terrone” et les immigrées

Jessica Brugali, la nouvelle Miss Padania: “Ce n’est pas juste qu’elles participent au concours. Il faut avoir des racines septentrionales“.

 

Rome –11 juin 2011 – Miss Padania doit être une padane d.o.c. Ni “terrona”, ni immigrée. En est convaincue Jessica Brugali, nouvelle Reine 2011 du concours de beauté.


Jessica Brugali, qui a été couronnée à Milano, durant une finale, pour la première fois désertée par le leader indiscuté de la Lega Nord, Umberto Bossi,. La jeune bergamasque (18 ans) ne semble pas apprécier les modifications du règlement annoncées par l’organisation qui a décidé d’étendre la participation au concours aux “terrone” (nanas originaires du Sud de l’Italie) et aux immigrées.


«Si c’est Miss Padania, ce n’est pas juste que participent les “terrone”. Tout comme c’est également une erreur qu’il y ait des filles qui viennent des autres pays du monde, même s’il est prévu 10 ans de résidence en Padania et la nationalité italienne. L’aspect physique compte. Une avec les cheveux, les yeux noirs et les traits méditerranéens n’a rien à voir avec la Padania», a déclaré la Reine de beauté 2011 de la Plaine du Po, dans les pages du quotidien “Il Giornale”.

 

Après le cancan déchainé par son interview, la demoiselle a tenu à préciser: «Je n’ai rien contre les filles extracommunautaires, et encore moins contre les nanas du sud. Je retiens toutefois qu’à Miss Padania, étant un concours lié au territoire du Nord de l’Italie, ce serait juste que qui participe ait des racines septentrionales».

 

En somme, Jessica est très très très local. Au point de snobber même le concours de Miss Italia: «J’ai participé deux fois aux sélections, mais j’ai pas aimé du tout. Et je me suis barrée de moi-même». C’est sûr?

 

Elvio Pasca

 

Travailleurs domestiques: 6 sur 10 embauchés au noir

Logement: Stop aux loyers au noir!