in

MAURITANIE: Le théâtre, outil de la lutte antiterroriste

Que le pays ne soit plus “théâtre” de l’extrémisme!

Par le biais du théâtre, du sport et des arts, la Mauritanie aide les jeunes à trouver des alternatives à l’extrémisme.

altUn projet novateur organisé dans la capitale mauritanienne utilise l’art pour faire de la jeunesse une force efficace au sein de la société et la mobiliser dans le rejet du terrorisme et de la violence.

L’avenir de la jeunesse mauritanienne et son intégration dans la vie active est l’une des principales priorités de l’actuel gouvernement“, a déclaré le wali de Nouakchott Fall N’Guissaly lors du lancement de la Semaine régionale de la culture, de la jeunesse et des sports, à laquelle ont participé les associations culturelles, les clubs sportifs et les groupes d’artistes de Nouakchott.

Parmi les activités proposées se trouvaient des spectacles de théâtre, des rencontres sportives, des chants de groupe, et des conférences de sensibilisation consacrées à l’impact de l’extrémisme sur la jeunesse mauritanienne. Des tables rondes se sont également penchées sur le rôle que les jeunes peuvent jouer dans le renforcement de l’unité nationale.

Lutter contre l’extrémisme et le terrorisme, consolider l’unité de la nation et renforcer la citoyenneté sont les axes majeurs de cette rencontre avec la jeunesse“, a expliqué N’Guissaly.

Ahmed Ould Hamza, leader communautaire à Nouakchott, a appelé les jeunes participants à ces manifestations à contribuer au développement de leur ville: “Il est également important d’impliquer les élus locaux dans les activités liées au développement de la jeunesse“, a-t-il indiqué.

Des pièces de théâtre ont illustré ce qui arrive aux jeunes qui rejoignent les réseaux extrémistes et terroristes, a expliqué le dramaturge Mohamed Salem Ould Khalih à Magharebia: “Le terrorisme, qui est aujourd’hui le sujet du moment en Mauritanie et au Sahel, a été abordé lors de spectacles de groupes et de chants, en présentant sa définition, en illustrant ses méthodes et en terminant sur son impact négatif. Cette manifestation a indubitablement été l’occasion pour les jeunes de présenter leurs talents de chanteurs et d’acteurs. Elle a effectivement contribué à orienter les jeunes vers des aspects qui aideront la société.”

Siley Ould Abdelfettah, lauréat du prix du meilleur spectacle théâtral consacré à la lutte contre le terrorisme et au renforcement de l’unité nationale, a souligné que l’art peut aider à transmettre un message positif: “Le théâtre, notamment mon spectacle intitulé “Soupire”, lutte contre l’extrémisme parce qu’il s’adresse directement à la conscience de la société ; cela en fait un élément efficace dans la prise de conscience et l’orientation”, a-t-il expliqué, décrivant son spectacle comme “l’expression physique de l’aliénation au sein de la patrie. Cette aversion entre les gens tourne à un conflit qui conduit à des luttes sanglantes. Les belligérants prennent conscience du fait qu’ils doivent parvenir à un accord lorsqu’ils découvrent qu’ils vivent inévitablement sur la même terre. La réponse enthousiaste du public à son spectacle, a ajouté ce jeune dramaturge, “signifie que le message a été transmis”, a-t-il conclu.

BRESIL: “Miss BumBum 2012” ou l’élection des plus belles fesses (photos)

STAFF BENDA BILILI: Nouvel album “Bouger le monde” et tournée internationale