in

MAROC: Oujda – 5ème Festival International du Raï (FIR)

La 5ème édition du FIR a été organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Initiée par l’association Oujda Arts sous le signe du “renouveau”, cette manifestation culturelle de trois jours, a réuni, pour le bonheur des festivaliers, une brochette de stars du Maroc et d’ailleurs ainsi que de jeunes artistes au talent confirmé.

Créé dans l’objectif de doter la région de l’Oriental d’un évènement identitaire, populaire et favorisant son rayonnement tant au niveau national qu’international, le Festival International du Raï a connu un grand succès dès sa première édition en 2007 et a pu, malgré son jeune âge, acquérir une réputation et une certaine notoriété grâce à son originalité. 

Pour ce 5ème anniversaire, l’association Oujda Art a choisi le renouveau pour ravir les sens des milliers de spectateurs qui assistent chaque année aux différentes présentations.

La première soirée a été gratifiée par des concerts ensorcelants animés par de grands artistes, connus pour la singularité de leurs registres musical et artistique. Sami Rai, qui est natif d’Oujda, Mokhtar El Berkani, Stati et Dj Sem ont subjugué le public du Festival. 

Le FIR est devenu en cinq ans seulement l’un des rendez-vous les plus courus par les grandes stars internationales du Raï“, estime le président de l’Association Oujda Arts, M. Mohamed Mrabet.

Renouveau, ouverture, partage et convivialité” sont les maîtres mots de cette édition, a indiqué de son côté le nouveau directeur artistique du festival, M. Jahloul Bouchikhi, alias Chico. 

Les dizaines de milliers de personnes ont eu droit aussi à un spectacle original animé par le mythique Chico (originaire d’Oujda) et ses fameux Gypsies, qui ont présenté pour la première fois au Maroc l’Album “Gipsy Raï”, en promotion mondiale actuellement.

Chico, ex-leader et fondateur des Gipsy Kings fait partie des légendes de la musique. Aujourd’hui il fait découvrir au public son nouveau projet de fusion musicale des cultures gitanes et raï.

De sa collaboration avec Cheb Aïssa, chanteur algérien de talent, est né un album riche d’une musicalité propice à un esprit de fête et de partage. 

Mais le moment fort a été la montée sur scène de Cheb Bilal qui a donné le meilleur de lui-même pour le grand bonheur de ses fans.

Avec sa voix intense, son professionnalisme et son style qui s’inspire des rythmes populaires, il a réussi avec brio à créer une atmosphère de liesse et de communion avec les festivaliers que toute star rêve de provoquer.

Dans ses chansons, Bilal traite, quant à lui, de sujets pertinents tels les déceptions affectives, les problèmes sociaux et l’immigration, phénomène qu’il avait lui-même vécu.

Ravi de rencontrer ses fans pour la troisième fois consécutive au Festival International du Raï, Bilal a conquis le public qui a dansé et vibré tout en entonnant en choeur avec lui les chansons qu’il interprétait. 

Ismael Ali

NATIONALITÉ ITALIENNE: Projet de loi popoulaire pour les secondes générations

BAABA MAL: Tête d’affiche du Festival Womad 2011