in

MARIO BALOTELLI: Le grand geste de la petite Pia à son père, après l’épisode raciste dont il a été victime au stade de Verona

Mario Balotelli a été consolé par sa fillette Pia qui lui a envoyé un message sur son portable.

L’attaquant italo-ghanéen de Brescia, lors d’un match à Vérone, fut victime de hurlements racistes, sous le regard de sa fille et de son ex-compagne, la show-girl Raffaella Fico, qui a raconté: “Après le match, Pia a voulu envoyer un message à papa. Elle aussi a été offensée à l’école pour la couleur de sa peau“. Le message est touchant: “Papa, ne les écoute pas. Ils sont stupides“.

Malgré sa colère, sa frustration et sa déception, Mario Balotelli a probablement souri lorsque le message de sa fille Pia est apparu sur son téléphone portable. En effet, l’attaquant, victime de hurlements racistes lors du match de championnat à Vérone, avait bloqué le ballon de ses mains avant de le shoote dans le virage. Toute la scène sous les yeux de sa fille.

En fait, nous n’avons assisté qu’à la première mi-temps ensemble“, explique Raffaella Fico. “La scène précise dans laquelle le jeu s’est arrêté, heureusement, nous ne l’avons pas vue. Pia a cependant regardé une interview immédiatement après le match et elle a voulu consoler son papa, alors elle lui a envoyé ce message“.

La showgirl n’arrive pas à retenir les larmes lorsqu’elle révèle qu’elle et sa fillette ont toutes deux été victimes de racisme. “Il y a quelques années, à l’école, un très mauvais épisode s’est passé“, dit Raffaella. “Un compagnon de Pia l’a approchée et lui a dit : ‘Tu es une négresse, tu as des maladies, je ne te donne pas la main et je ne te prête pas de jouet’. Elle est rentrée à la maison et m’a demandé la raison de ces phrases; je ne savais pas quoi dire. Je crois au changement et à la maturité des gens, mais j’ai peur que cela se reproduise. Et ça fait mal“.

Autant douloureuses sont les insultes que Raffaella a personnellement subies quand elle était fiancée à Balotelli : “A l’époque, je bossais dans les discothèques, il m’est arrivé que dans les boites, on me faisait les cris de singe, parce que j’étais avec Mario“.

Des épisodes graves et incomparables, qui continuent malheureusement à se passer dans les stades italiens, et pas seulement là: “Il est difficile de dire à une fillette de 6 ans qu’en 2019 certaines choses se passent encore. C’est la faute à l’ignorance“. Et peut-être que Pia, dans ce simple message, prouve qu’elle l’a déjà compris.

IRPEF: nouvelles règles pour la déductibilité des frais sanitaires en Italie

Vice-maire de la Lega essuie sur sa peau en Chine ce que c’est d’être traité en immigré clandestin