in

MAMMA LI BURQA! Une italienne arrache le voile à deux femmes musulmanes en public

Jusqu’où arrive la provocation du geste?

La députée italo – marocaine Souad Sbai (PDL): “Un geste totalement faux mais c’est un signe de malaise”.


A Milano, à Piazzale Lagosta, une querelle avait éclaté quand une italienne (40 ans environ) s’est trouvée face à face avec deux femmes musulmanes entièrement couvertes de “niqabs”, qui ne laissaient que les yeux découverts.

La dame se serait ennervée et aurait crié aux deux musulmanes: «Vous me mettez la trouille!», ajoutant que «le voile est interdit par la loi.”. Elle se serait ensuite approchée des deux, en leur tirant le voiule. Elle a offensé les deux musulmanes, mises ainsi dans l’embarras de se retrouver le visage à découvert en public. Il en a suivi une querelle collective entre passants et commerçants qui avaient assisté à la scène, tandis que la dame a appelé les forces de l’ordre.

Sur l’épisode est intervenue durement la médiatrice culturelle milanaise, Sera Sumaya Abdel Qader, qui a déclaré sur le quotidien “Corriere della Sera”, que , tout en partageant pas le choix du “niqab”, «celle qui le porte doit être respectée, même si elle est difficile aux autres de comprendre. Arracher le voile est un acte de violence».
Ce à quoi a répondu la promotrice de la loi interdisant le “burqa” et le “niqab” dans les lieux publics, la députée du PDL (Peuple dela Liberté), Souad Sbai, qui a condamné le geste de la femme italienne, qu’elle a défini
«une fausse action». Mais elle a ensuite souligné que les responsabilités ne sont pas de «qui porte le voile, mais de qui oblige à le faire, même si cela est un signe évident de malaise».

ETATS-UNIS: Millionnaires sans parler un seul mot d’anglais

INTERNET: Un câble sous-marin desservira l’Ouest de l’Afrique fin 2012