in

MALI: Salif Keïta à la tête de l’UAAPREM (Union des Associations d’Artistes, Producteurs et Editeurs du Mali )

“Unité, Solidarité, Créativité”

L’Union des associations des artistes, des producteurs et des éditeurs du Mali (UAAPREM), a été lancée récemment pour “améliorer les conditions de vie et de travail des artistes et opérateurs culturels”.

Salif Keïta préside un bureau de 25 membres. La chanteuse Fatoumata Koné dite Babani, le réalisateur de télévision Mbaye Boubacar Diarra et le chorégraphe N’Tji Diakité sont respectivement première, deuxième et troisième vice-présidents de cette union.
La structure, dont la devise est: “Unité, Solidarité, Créativité”, dispose depuis le 28 mars de son récépissé de déclaration: Le bureau est composé de “toutes les sensibilités du monde des arts et de la culture du Mali“.

Selon un de ses responsables, “l’UAAPREM les artistes et acteurs culturels affiliés, défend leurs intérêts devant les autorités administratives, politiques et les partenaires. Elle suscite l’émulation chez les artistes et acteurs culturels afin d’accroitre la productivité et améliorer la qualité des produits, des oeuvres et des prestations. Elle participe à toutes les décisions concernant les artistes et les acteurs culturels et artistiques, veille au respect des droits des artistes et des acteurs culturels et s’emploiera toujours à l’amélioration constante des conditions de vie et de travail des artistes et des opérateurs culturels“.

Le bureau de l’organisation, dont le musicien Salif Keïta coordonne les activités des secrétariats, compte aussi en son sein Gaoussou Koné (secrétaire général), la chanteuse Oumou Dédé Damba (trésorière générale), le cinéaste Souleymane Cissé (chargé de l’organisation).
L’auteur-compositeur Boncana Maïga est le secrétaire à l’éducation et à la formation professionnelle avec comme adjoint Moussa Koné, technicien des arts. Ces deux membres de l’Union sont chargés de “mettre au point des stratégies relatives à la formation professionnelle des artistes et des opérateurs culturels. Ils (Boncana Maïga et Moussa Koné) suscitent et suggèrent toutes les questions de formation technique et s’occupent du développement des aptitudes en créant différentes activités“.
L’adhésion à cette union, qui est “libre et volontaire“, se fait sur la base du dépôt du récépissé, des statuts et règlement intérieur des différentes structures.

MALI: Le Président intérimaire Dioncounda Traoré menace les groupes armés du Nord

AFRIQUE DE L’OUEST: Dévaluation du franc CFA?