in

MALI: Les Touareg du MNLA «prêts à aider» la France au Nord

Le Mnla amène… la “dote” touareg!

Les touareg du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) sont «prêts à aider» l’armée française à lutter contre les groupes armés au nord Mali, en faisant «le travail au sol», a déclaré Moussa Ag Assarid, un responsable du MNLA. 

alt«Nous soutenons absolument l’intervention aérienne française. Bien sûr nous sommes prêts à aider l’armée française et à faire le travail au sol», a affirmé Moussa Ag Assarid, à Tinzawatane, dans l’extrême nord du Mali où le MNLA était réuni en congrès ces derniers jours.

Hier lundi, la ville de Diabali, à 400 km au nord de Bamako, près de la frontière avec la Mauritanie, est tombée sous le contrôle des groupes armés. Ce qui confirme que les groupes armés ne sont pas encore défaits. Les bombardements de l’aviation française ont certes mis en déroute les hommes d’Ansar Eddine, du MUJAO (Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest) et d’AQMI (Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique) mais ils ne sont pas vaincus pour autant. Une soixantaine d’hommes armés ont été tués avant-hier dans la seule ville de Gao au cours des bombardements intenses des forces françaises.

En réaction à ces pertes, le MUJAO a menacé de «frapper le coeur de la France. La France a attaqué l’Islam. Nous allons frapper le coeur de la France. Au nom d’Allah, nous allons frapper le coeur de la France. Partout. A Bamako, en Afrique et en Europe. Nous allons faire aujourd’hui un communiqué sur les otages. A partir d’aujourd’hui, tous les moudjahidine sont ensemble», a a déclaré Abou Dardar, l’un des responsables du MUJAO.

Et si les «moudjahidine» se sont alliés, la puissance française est appuyée depuis hier par les avions de transport militaires britanniques.

MAROC: 6ème édition de Maroc Web Awards

SENEGAL: Le privé espagnol Avangreen finance un pôle économique et industriel d’un coût de 260 milliards CFA