in

MALI: La force africaine de la Misma se déploie

Misma: fin du micmac?

Vendredi 18 janvier, les premiers soldats africains engagés dans la Mission internationale de Soutien au Mali (MISMA), ont entamé leurs opérations sur le sol malien.

altCette force comprendra plus de 3.300 hommes qui devront prendre à terme le relais aux troupes françaises engagées au Mali, depuis le 11 janvier, pour contrer l’avancée vers le sud du pays des groupes armés qui contrôlent une grande partie du nord.

Dans le cadre du déploiement de la MISMA, qui sera dirigée par le général nigérian, Shehu Abdulkadir, quelque 2.000 soldats des pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) sont attendus, d’ici le 26 janvier à Bamako.

Le Nigeria doit fournir 900 hommes, soit 300 de plus que prévu initialement. Le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Sénégal ont également annoncé l’envoi d’environ 500 hommes chacun, le Bénin 300, la Guinée et le Ghana environ 120 chacun.

Les soldats nigérians seront déployés aux environs de Banamba près de 200 km de Bamako dans la région de Koulikoro, celle du Togo sera à San et celle du Burkina Faso sera basée à Markala.

Pour sa part, la France a déjà déployé 1.400 hommes au Mali, un chiffre qui devrait atteindre 2.500 soldats. Le Tchad, qui ne fait pas partie de la CEDEAO, a aussi promis un contingent de 2.000 soldats.

L’Union Européenne a décidé de consacrer un montant de 50 millions d’euros au soutien du déploiement de la MISMA. Une réunion des donateurs destinée à soutenir le déploiement de cette force se tiendra, le 29 janvier à Addis Abeba.

Cette conférence “donnera l’occasion de mobiliser des ressources et autre soutien nécessaire aux forces de défense et de sécurité maliennes, ainsi que pour la MISMA“, indique la Commission de l’Union Africaine (UA).

COTE D’IVOIRE: Eglise catholique – La 95e conférence épiscopale sous l’ombre tutélaire de MGR Ambrose Mathada

JACK DJEYIM: Sanza Trio Family – Sanza façon guitare