in

MALI: Diancounda Traoré gouvernera la transition vers la présidentielle

Vers la nor-Mali-sation constitutionnelle?

Le président malien à interim Dioncounda Traoré qui, dans l’urgence, va devoir, dans les prochains jours se trouver un Premier ministre, mettre en place le gouvernement de transition puis définir le calendrier électoral.

Le nouveau chef de l’Etat malien a déclaré:  «Notre pays a besoin d’unité, notre pays a besoin de solidarité, notre pays a besoin de son armée pour recouvrir l’ensemble de son territoire. Je n’ai aucune crainte par rapport à cela parce que je crois en les Maliens, je crois en les Maliennes, je crois en vous et je crois en moi-même. Je pense que dès mardi ou mercredi je serai à même de faire part de la feuille de route».

La priorité reste la gestion de la situation dans le nord du Mali. Les rebelles touaregs du MNLA, qui avaient proclamé un peu plus tôt l’indépendance de l’Azawad, dans le nord du pays, se félicitent du retour à l’ordre constitutionnel à Bamako mais l’indépendance de l’Azawad n’est pas négociable.

Nous pouvons discuter du cessez-le-feu et du cadre qui permettra d’aboutir à l’autodétermination de l’Azawad. Nous sommes très contents d’avoir un interlocuteur légitime pour discuter… sur la base de l’indépendance de l’Azawad… nous aussi nous allons mettre en place un gouvernement dans les jours à venir, et essayer de maintenir l’intégrité de l’Azawad, par la force ou par le dialogue. Nous sommes prêts à affronter les forces de la Cédéao… Il n’est pas question de revenir en arrière (sur la déclaration d’indépendance de l’Azawad”, a déclaré Abdulkarim ag Mafata, Président du conseil révolutionnaire du MNLA, la branche politique de la rébellion touareg.

 

MALI: Amadou Toumani Touré a rendu officiellement le tablier

MALI: Levée des sanctions de la CEDEAO