in

MADAGASCAR: Démission du gouvernement de transition Camille Vital

Pourparlers pour un nouveau Premier ministre de consensus et un autre gouvernement.

Le Premier ministre Camille Vital et son gouvernement ont démissionné, suite logique du processus de sortie de crise, puisque selon le calendrier un “Premier ministre de consensus” doit être nommé d’ici, le 1er novembre, et le gouvernement d’union nationale, dans les deux semaines suivantes.

Place donc désormais au dépôt des candidatures auprès de la présidence, les partis politiques devront présenter une liste de trois candidats. Etape cruciale dans la difficile recherche de consensus entre les acteurs politiques.

La question de la nomination d’un Premier ministre a été longuement débattue, lors des réunions entre les représentants de la SADC (Communauté pour le Développement de l’Afrique Australe) et les groupes politiques. Seul le calendrier, la date de la nomination a fait l’unanimité.

Sans accord sur la clé de répartition, il faut revenir à la feuille de route signée en septembre, qui mentionne que le Pemier ministre ne devra ni être originaire de la même province, ni appartenir à la plate-forme politique qui soutient Andry Rajoelina.

Il revient maintenant aux signataires de respecter la lettre et l’esprit de cette feuille de route, comme l’ont solennellement demandé les émissaires de la Troïka de la SADC. Proposer des candidats capables d’incarner le consensus et de gérer un gouvernement dit d’union nationale où les inimitiés seront nombreuses.

Il appartiendra aussi à Andry Rajoelina de nommer celui ou celle qui saura être accepté par tous. Autant dire que la tache est ardue. Après le dépôt des candidatures, lles réunions et tractations seront décisives dans la suite du processus. 

MUSIQUE CONGOLAISE: «Coupé décalé» a décalé «Ndombolo»

LIBYE: Kadhafi a été tué!