in

LIBYE: Le pétrolier nord-coréen échappe à son escorte

Le navire vire l’escorte et vire au large!

Le pétrolier battant pavillon nord-coréen qui avait pris en charge du pétrole brut dans le port d’Es Sider dans l’Est libyen, tenu par les insurgés autonomistes, a réussi à gagner les eaux internationales, ont déclaré mardi des rebelles et un responsable d’une compagnie pétrolière libyenne.

altLes autorités libyennes avaient affirmé, lundi, avoir arraisonné le pétrolier battant pavillon nord-coréen alors qu’il tentait de quitter la Libye avec une cargaison de pétrole «illégale». Mais des députés libyens indiquent que le pétrolier avait pris le large après avoir échappé à son escorte.

Un député membre de la commission de la Sécurité nationale a confirmé que le navire avait échappé à son escorte. Selon Attaher al-Makni, le navire “Gloire du matin” se trouvait alors à un peu plus de 10 miles nautiques des eaux territoriales libyennes, au large du golfe de Syrte. Il se trouvait donc désormais dans les eaux internationales.

Son escorte composée d’embarcations appartenant aux forces pro-gouvernementales, n’a pas pu le suivre. D’après d’autres députés, le pétrolier a profité de mauvaises conditions climatiques pour lui fausser compagnie.

Le pétrolier est parti et se trouve maintenant dans les eaux internationales“, a déclaré Mohammad Hitab, porte-parole de la compagnie pétrolière nationale Al Waha, qui gère le port d’Es Sider.

Nous avons escorté le pétrolier hors du port à 03h00 du matin“, a dit l’un des insurgés autonomistes d’Es Sider. Selon lui, 5 navires rebelles ont accompagné le bateau vers les eaux internationales.

La marine libyenne s’est refusé à tout commentaire. L’épisode rocambolesque de ce pétrolier qui bat pavillon nord-coréen est donc loin d’être clos, et c’est un camouflet de plus pour les autorités libyennes qui avaient annoncé en fanfare, lundi, avoir arraisonné le navire, qui transporte une cargaison de pétrole brut. Des barils chargés dans le port d’Al-Sedra, l’un des trois ports contrôlés, depuis juillet, par des milices fédéralistes de l’est du pays.

Le pétrolier “Gloire du matin” était entré samedi dans le bassin d’Es Sider, l’un des trois ports qui sont contrôlés par les autonomistes de Cyrénaïque, lesquels cherchent à vendre du pétrole par eux-mêmes afin que leur région profite davantage des revenus pétroliers.

Outre un meilleur partage des revenus pétroliers, les insurgés se battent pour l’octroi d’un statut d’autonomie à l’est de la Libye, région négligée sous Mouammar Kadhafi, dont les préférences allaient à la capitale Tripoli et à sa ville natale de Syrte.

GAMBIE: Le président Yaya Jammeh rejette l’anglais!

LIBYE: Le pétrolier nord-coréen échappe à son escorte