in

LIBYE: Le Parlement de Tobrouk en désaccord avec le projet onusien

Chaos sans… “aLibye”! 

Le dernier projet d’accord de l’ONU ne fait pas l’unanimité. En effet, alors que les deux délégations devaient rejoindre l’Allemagne pour rencontrer des pays membres du Conseil de sécurité, le Parlement de Tobrouk se dit mécontent du texte proposé. 

alt

Bernardino Leon, l’émissaire onusien, a beau clamer l’optimisme sur une avancée des négociations entre délégations libyennes rivales, le malaise est là. Alors qu’un déplacement des délégués libyens pour Berlin était prévu ce mercredi, le Parlement libyen élu basé à Tobrouk, et reconnu par la communauté internationale, n’a pas caché son mécontentement sur les propositions du projet d’accord.

Le projet de l’ONU prévoit la mise en place pour une période d’un an d’un gouvernement d’union nationale, dirigé par un Premier ministre et deux vice-Premiers ministres. Le Parlement élu en 2014 et installé à Tobrouk serait le seul corps législatif.

En revanche, le projet laisse une place importante aux autorités rebelles de Tripoli, au sein d’un Conseil supérieur de l’Etat, un organe consultatif de 120 membres. Une proposition que refuse l’assemblée de Tobrouk. Le Parlement de Tobrouk a décidé de rappeler ces délégués pour consultation, sans se rendre à Berlin: «Ceux qui s’y rendront n’engageront pas la parole du Parlement», a estimé un député libyen.

L’ONU a prévu une reprise des discussions au Maroc après des consultations sur le terrain pour les négociateurs. Des négociateurs placés sous la double pression de leur aile dure, mais aussi de la communauté internationale inquiète de l’implantation grandissante du groupe Etat islamique dans le pays.

ALLOCATIONS FAMILIALES EN ITALIE: Nouveaux seuils de revenus et montants du chèque et qui y a droit?

MARCHE AFRICAIN: Traité de libre-échange tripartite – Le continent sur la voie du Libre échange