in

L’évêque de Bergamo : ” L’exclusion des immigrés est antichrétienne”

” Les paroisses aujourd’hui deviennent lieu d’association et de référence pour les immigrés”

ROME, 0 4 Septembre 2010. Les politiques de l’exclusion, dans le thème d’immigration, est ” inacceptable pour la conscience chrétienne”. L’affirmation est de mons. Francesco Beschi, évêque de Bergamo dans une interview au mensuel Jesus.

Selon Mons. Beschi, le phénomène de la discrimination à Bergamo ” n’est pas né comme contre position à l’immigration mais plus plutôt contre un centralisme perçu dans des termes lourds de contrainte et, quelque fois, de pénalisation”. En ce qui concerne les mouvements d’exclusion, Beschi perçoit un ” grand risque, celui de stabiliser la situation en créant deux peuples : celui des citoyens nés en Italie ou d’origine italienne et un autre, qui a ses droits mais qui est considéré diverse de nous”.

” Il y a ensuite le rôle des paroisses qui aujourd’hui deviennent lieu d’association et de référence pour les immigrés, lieux d’expérimentation sociale à laquelle s’affronte, surtout avec les jeunes le discours de l’interculturalité”.

Des insultes racistes et des coups à un jeune de douze ans

Allemagne. Merkel : ” Intégration entre les questions plus importantes de nos temps”