in

La loi de sûreté, qu’est-ce qui manque à l’appel

Accord d’intégration, test d’italien pour le papier et taxe sur les permis. Qu’est qu’ils ont-ils fait ?

Rome, 07 août 2010 . Il y a presque un an de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la sûreté, sbandierata du gouvernement, les membres de la Ligue en teste, comme un de ses résultats principaux. Àu centre des règles voulues par Maroni et les autres il y a eu surtout un tour de vies contre l’immigration irrégulière, comme l’introduction du délit de clandestinité, permanences plus longues dans les centres d’expulsion ou la défence de s’épouser en Italie pour qui n’a pas le permis de séjour. La loi a prévu même une nouveauté pour les immigrés réguliers, mais les principales, pour l’instant, sont restées sur le papier.

Il manque à l’appel, entre les autres, l’accord d’intégration, qui engage les immigrés à rejoindre des déterminés poteaux (connaissance de la langue italienne, éducation civique etc) pour rester en Italie, avec l’achat ou la perte de points sur la base de leur conduite. Le règlement qui l’institute a été déjà approuvée par le gouvernement, mais maintenant il est à l’examen du Conseil d’État et de la Conférence Unifiée et difficilement il entrera en vigueur avant 2011. Autre nouveauté jusqu’à présent seulement annoncée est l’examen d’italien obligatoire pour celui qui demande le papier de séjour. Dans ce cas le règlement est en vigueur et même il y a une date certaine pour l’entrée en vigueur : 9 décembre 2010, faudra cependant voir si alors les Guichets Uniques pour l’Immigration, toujours court à des ressources et le personnel sera vraiment prêts à gérer les examens. Enfin, elle a fait chancheusement presque perdre ses traces la nouvelle taxe sur le permis de séjour. Selon la loi sur la sûreté il va d’un minimum de 80 et d’un maximum de 200 euro, mais les ministères de l’Intérieur et de l’Économie n’ont pas encore fixé de règles et de tarifs. Peut-être ils attendent de couper les temps pour des premiers relâchements et les renouvellements avant de demander aux immigrés de payer très cher un service ainsi peu efficace

Elvio Pasca

Les musulmans attendent le Ramadam

” Citoyenneté à l’étudiante exemplaire”