in

LA LÉGENDE DE WAZAL – 11) Retour au village de Wazal

 

Plongez dans l’univers de la «Légende de Wazal». Laissez-vous emporter par cet autre moyen de découvrir l’Afrique, ses cultures et ses traditions. Laisser planer votre imagination à travers une histoire qui offre le voyage, la découverte, l’intrigue, l’évasion.

 

Retour au village de Wazal

A son retour au village il se présenta aux Wazalciens qui ressentirent aussitôt le changement profond de leur roi. Il avait mûri, il était prêt à défendre le village contre les ennemis et à venger son père Wazalking. Wazal décida de créer une armée puissante qu’il nomma «montagne des dieux» à l’image de ces soldats grands et robustes.

S’inspirant de la tradition des Ancêtres, il enseigna à tous le wazalangua: il s’agissait d’une langue ancienne et codée : il suffisait d’ajouter «wazal» avant une phrase ou un mot. Ce langage permettait de repérer les espions.

Il travaillait dur, était aussi à l’écoute et ne se laissait distraire par personne. Excepté par cette jeune femme qui entrait au palais avec sa mère, la servante qui accomplissait des tâches ménagères du  feu roi Wazalion. Appelée Eliane, elle venait souvent aider sa mère. Wazal éprouvait des sentiments pour elle, mais n’osait pas le lui dire, ni même se l’avouer. Un jour à son réveil alors qu’il faisait le tour de son royaume il entendit les cris d’une jeune fille et de plusieurs hommes. Il se précipita au palais et ouvrit la chambre d’où venaient les cris : Il vit deux hommes autour de la jeune servante.

– Qui êtes-vous, que lui voulez-vous ?

– De quoi te mêles-tu jeune homme ? Nous avons ordre de la capturer.

La jeune fille, leste et rapide comme l’éclair, profitant de l’irruption de Wazal, donna un coup de pied au premier homme mais le deuxième se précipita sur elle et en profita pour lui fixer une puce sur l’épaule. Elle dut les maîtriser sans même l’aide du roi. En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, le tour était joué. Aussitôt après elle s’en prit à Wazal:

– Deux hommes veulent me kidnapper, et toi tu converses avec eux, au lieu de me  venir en aide. Sache que je n’ai peur de personne ni de rien. On m’appelle la Rebelle!

– Tu as raison je te présente mes excuses, mais qui t’a appris à te battre? J’aime ta façon de te battre. Mais que faisais-tu dans la chambre seule, sans ta mère?

– Quand ma mère n’est pas là je la remplace.

– Et les hommes, tu les connais?

– Non!

Le roi appela les gardes pour aller à la recherche des deux hommes afin de les enfermer. Mais ils étaient déjà bien loin et les gardes revinrent bredouilles.  

Aussitôt les espions prirent la route vers la tribu des Mékanikators afin de faire le compte-rendu de leur mission. Les Mécanikators et Futurators  les attendaient avec impatience et espéraient des bonnes nouvelles. Les espions humiliés et honteux de leur échec face à une femme, rapportèrent une histoire des faits, quelque peu transformée : ils n’avaient pas pu capturer Eliane car le jeune roi avait surgi et tout mis en œuvre pour les en empêcher. Après un long et rude combat, ils avaient dû prendre la fuite, non sans avoir auparavant installé la puce sur l’épaule de la jeune fille. Les Mékanicators, furieux de cette défaite, brûlèrent leurs oreilles, et ils se concertèrent avec les Futurators en vue d’échafauder un nouveau plan.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

ITALIE – Santé: les immigrés se sentent mieux que les Italiens!

ITALIE – Indemnité de chômage (NASPI): quand en perd-on le droit?