in

KENYA: La folie Obama est-elle en voie de disparition au pays?

 

Obamanie moins manifeste!

Les élections présidentielles se tiendront aux Etats-Unis à l’automne et le président Obama est en quête d’un nouveau mandat. Le Kenya, pays d’origine de son père, Obama sénior, se prépare aussi aux élections. Quel est le sentiment actuel des Kényans à l’égard de celui qu’ils adoptaient comme leur plus célèbre fils et qu’ils qualifiaient, en plaisantant, de “plus important Kenyan d’exportation” il y a 4 ans à peine, lorsque la folie Obama était à son paroxysme?


Un échantillon de la population kenyane a un avis partagé sur le sujet. Lorsqu’Obama est élu president en 2008, il est immortalisé au Kenya. Affiches, graffitis et portraits du président américain sont placardés sur les “matatus”, taxis publics au Kenya. Et nouveaux-nés, sociétés, commerces, animaux domestiques et bateaux de pêche sont baptisés de son nom.

Lors de sa dernière visite dans le pays en 2006, en tant que sénateur d’Illinois, son village natal Kogelo avait trouvé un nouveau souffle. Le collège “Senator Obama Kogelo Secondary School” était inauguré en son honneur. Une nouvelle boisson alcoolisée appelée Senator (et aussi effrontément surnommée Obama), était introduite sur le marché.

Mais aujourd’hui, les avis changent. Le fait qu’il ne s’est pas rendu au Kenya en sa qualité de président des Etats-Unis a fait s’essouffler l’espoir que la présidence Obama renouvellerait l’intérêt pour l’Afrique et entraînerait une augmentation de l’aide internationale et du soutien militaire. Le soutien ouvert du président Obama au mariage homosexuel semble avoir affecté sa côte de popularité.

Job Waka, un jeune aspirant politique ambitieux de Nairobi pense, quant à lui, qu’Obama conserve tout de même une certaine influence. “Cela dépend, vraiment. Je ne dirai pas qu’Obama n’est pas populaire dans le pays. Il continue d’être un modèle, une personnalité phare et il incarne l’espoir, surtout pour la jeunesse. Barack Obama demeure, quoi qu’il en soit, un brillant politicien“.

 

COUR PÉNALE INTERNATIONALE: Fatou Bensouda, nouvelle procureure, a prêté serment

SÉNÉGAL: Parti Socialiste – Malick Noël Seck exclu; Il voulait la démission de Tanor