in

ITALIE: Récolte des fruits en crise faute de main d’oeuvre étrangère

Le décret des flux ne prévoit en effet que 18.000 travailleurs saisonniers dans l’agriculture.

 

Au début de la récolte des fruits, on s’inquiète déjà dans les campagnes véronaises de la pénurie de travailleurs étrangers. Ces derniers jours, CIA Agricoltori Italiani Verona rencontre de nombreux problèmes de la part des exploitations agricoles pour trouver les ressources nécessaires à la cueillette des fraises et dans quelques jours, le problème se reproduira avec les cerises.

Le Décret des flux prévoit seulement 18.000 unités dans l’agriculture, un nombre insuffisant par rapport aux besoins. En outre, il y a eu un problème lorsque a été adopté le décret 113/2018, qui a supprimé le permis de séjour pour raisons humanitaires: de nombreux employeurs se retrouvent maintenant dans la condition de ne plus pouvoir maintenir le rapport professionnel avec les travailleurs saisonniers habituels. Il y a très peu de cas d’Italiens employés comme ouvriers agricoles dans les champs et dans les zones rurales, le vieillissement progressif de la population et la forte diminution du nombre de jeunes font que les entreprises agricoles doivent rechercher de plus en plus de main-d’œuvre étrangère“, dit Marta Turolla, directrice de la CIA Agricoltori Italiane Verona. –

Et d’ajouter entre autre que “le besoin des entreprises est limité à peu de jours et à certaines périodes de l’année. Il faut donc mettre en place de bonnes politiques, qui ne soient pas seulement restrictives, afin de profiter des travailleurs qui viennent en Italie pour faire le travail que les Italiens ne veulent plus faire. En outre, il faut mettre en place des politiques offrant une plus grande flexibilité dans le travail, ce qui entraînera une mobilité plus rapide et plus grande des employés entre les entreprises. Cela réduirait également le rôle de toutes les agences de travail intérimaire, qui naissent précisément parce que cette flexibilité fait défaut, ce qui entraîne des coûts supplémentaires élevés pour les entreprises. Il faut ajouter que la contribution des entreprises à l’emploi a encore augmenté cette année, franchissant 46% du coût de la main d’œuvre“.

ITALIE: Sarà dura per Matteo Salvini riuscire la stessa propaganda fuori dal ministero dell’Interno

ITALIE – Manager de showbiz accusé de vol pour le simple préjugé qu’il est noir